Hauts-de-Seine : nouvelle mise en examen de Patrick Balkany

L'ancien député-maire de Levallois-Perret est visé dans une affaire de "détournement de biens d'un dépôt public". Il a été mis en examen hier mardi 9 février.

 Partick Balkany, Palais de Justice de Paris le 4 mars 2020.
Partick Balkany, Palais de Justice de Paris le 4 mars 2020. © Olivier Corsan/PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Patrick Balkany a été mis en examen mardi 9 février pour "abus de biens sociaux", "prise illégale d'intérêts" et "détournements de fonds publics" dans l'enquête sur des soupçons d'utilisation frauduleuse de locaux appartenant à la ville de Levallois-Perret a indiqué le parquet de Nanterre. Ces locaux qui n'étaient pas censés être exploités, sont situés à Levallois-Perret et ont été loués à diverses sociétés entre 2008 et 2015.

L'enquête qui avait été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) a abouti le 20 novembre 2019 à une ouverture d'information judiciaire pour abus de biens sociaux, recel, faux et usage de faux, détournement de biens d'un dépôt public et blanchiment aggravé entre 2008 et 2017.

Plusieurs personnes de son entourage ont déjà été mises en examen dans cette affaire comme son ex-gendre Dan Oiknine. La fille de l'ancien édile Vanessa Balkany avait été placée sous le statut de témoin assisté car des entreprises lui appartenant auraient bénéficié des locaux.

Les deux anciens dirigeants de la société Semarelp, qui agissait pour le compte de la ville de Levallois, et qui fut un temps présidée par Patrick Balkany sont également poursuivis.

 

 

            

          

           

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société