L'ancien siège du FN reconverti en maison de retraite dorée

© Maxppp
© Maxppp

Le "Paquebot" du Front National va accueillir de riches retraités à compter de 2015. Vendu en 2011 pour renflouer les caisses du parti des Le Pen acculé de dettes, après l'échec des législatives de 2007. Le FN s'était résolu à quitter le "Paquebot" fin 2008 pour louer des locaux plus modestes à Nanterre.

Par Mathilde Riou

C'est une résidence haut de gamme qui va remplacer l'ancien siège du FN à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Les 5000 m² se transformeront en 65 appartements pour les plus de 60 ans. Equipée de balcon, cour intérieure et jardinet, la résidence comprendra également une piscine, un bar, une salle de sport ou encore un restaurant diététique.

Les riverains se réjouissent de ce nouveau décor. Depuis plusieurs années les locaux dépérissaient sous leurs yeux. Pour plusieurs d'entre eux, il s'agit aussi de ne plus associer leur ville avec le parti d'extrême droite. Interrogé par le Parisien, le maire UMP Eric Berdoati semble apprécier ce nouveau bâtiment "Les gens ont souvent associé la ville au siège du FN. Pourtant le parti n'a jamai représenté une force politique au niveau local. Maintenant, nous donnons une tout autre image avec le festival Rock en Seine et les bons résultats des volleyeuses du Saint-Cloud-Paris-Stade de France".  

Les premiers résidents pourraient arriver au deuxième semestre de 2015.

Une mauvaise opération pour Jean-Marie Le Pen

Vendu à la hâte en 2011 à François Bouniol, président du groupe Repotel, Jean-Marie Le Pen a perdu de l'argent dans cette transaction. A 9 millions d'euros, le prix de l'immeuble était inférieur à celui du marché mais décisif pour le président du FN qui était acculé par les dettes après l'échec de son parti aux législatives de 2007. Il avait réussi à vendre son bien in extremis avant que le "Paquebot" ne soit mis aux enchères pour renflouer les caisses du FN.


Sur le même sujet

Bac Ils ont passé l'épreuve de philo

Les + Lus