• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Militaires attaqués à Levallois : l'homme interpellé à Marseille remis en liberté, sans poursuites

Les lieux de l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, le 9 août 2017. / © Thierry CHAPPÉ / AFP
Les lieux de l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, le 9 août 2017. / © Thierry CHAPPÉ / AFP

L'homme qui avait été interpellé mercredi à Marseille dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret, le 9 août dernier, a été remis en liberté. Il ne fait l'objet d'aucune poursuite.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Il avait été arrêté mercredi dernier à Marseille et placé en garde à vue. Un membre de l'entourage du suspect de l'attaque à la voiture-bélier contre des militaires à Levallois-Perret, le 9 août dernier, a été remis en liberté, rapporte l'AFP de source judiciaire.
Agé de 35 ans et domicilié à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, l'homme semblait en lien avec le domicile en région parisienne du suspect de l'attaque de Levallois-Perret.

En lien avec le domicile du suspect de l'attaque

Ayant lieu dans le cadre d'une enquête antiterroriste, la garde à vue de l'individu aurait pu durer jusqu'à 96 heures. L'homme a finalement été remis en liberté, sans être poursuivi. 
Toujours hospitalisé, le suspect de l'attaque contre les soldats de l'opération Sentinelle n'a quant à lui pas été entendu par les enquêteurs. Blessé de cinq balles lors de son arrestation, sa garde à vue a en effet été levée en raison de ses blessures. Il ne pourra probablement pas être entendu "avant plusieurs jours ou semaines", selon une source proche de l'enquête rapportée par l'AFP.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus