• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Rock en Seine 2019 : retour aux origines avec une programmation pop-rock

The Cure / © cure©andyvella_sm
The Cure / © cure©andyvella_sm

Le festival Rock en Seine 2019 s'installe au Domaine National du Parc de Saint Cloud vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 août. Au programme cette année le grand retour de The Cure.

Par Isabelle Audin

Fini les infidélités aux fans déçus par la programmation de l'année dernière jugée trop rap, cette nouvelle édition est marquée par la présence de pointures pop, rock et électro. Des exclusivités pour la France : avec en tête d'affiche The Cure, formation mythique emmenée par Robert Smith. En conviant le célèbre groupe anglais pour son unique date française de l'année, Rock en Seine renoue avec son image de festival tourné vers le rock.

The Cure qui a marqué les années 1980 et 1990 avec des tubes comme "Boys Don't Cry", "Close To Me" ou "Friday I'm In Love", a fêté l'été dernier ses quarante ans de carrière lors d'un grand concert sur la pelouse de Hyde Park, à Londres, devant 65.000 personnes.

Avec une cinquantaine d'artistes et groupes à l'affiche cette année, après une précédente édition décevante (90.000 spectateurs contre 110.000 en 2017), Rock en Seine revient à ses fondamentaux.

Cette 17e édition de Rock en Seine, promet d'être un grand cru avec la présence de Major Lazer, Aphex Twin, Foals, Jeanne Added, Eels, Jorja Smith, Royal Blood ou encore Bring Me The Hoziron et Johnny Marr.

Artiste de l'année aux Victoires de la musique, Jeanne Added proposera une création le même jour, accompagnée par le "choeur Accentus", un ensemble de 32 chanteurs fondé par la cheffe d'orchestre Laurence Equilbey et devenu une référence dans la musique vocale contemporaine.
Jeanne Added / © Julien Mignot
Jeanne Added / © Julien Mignot
 

"Le rock et la pop font partie intégrante de l'esthétique de Rock en Seine, avec un ton et une attitude. Il y a toujours eu aussi du hip hop et de la musique électronique. Nous voulons chaque année proposer en exclusivité des artistes et des groupes très forts sur scène, le plus possible dans l'actualité, aux côtés d'autres artistes moins exposés", affirme la directrice du festival Sarah Schmitt qui a succédé à François Missonnier, un des trois créateurs de l'événement.

Jeanne Added en répétition à Rock en Seine
Des dates uniques en France :
Major Lazer / © Major Lazer
Major Lazer / © Major Lazer

Coup de maître des organisateurs, cette année avec The Cure en date unique en France, mais aussi Jorja Smith ou Major Lazer, Foals, et surtout Aphex Twin, alias l'Irlandais Richard D. James, un des artistes les plus influents de la scène techno, qui n'a pas joué à Paris depuis 2011.

Focus sur le groupe francilien Bagarre
Le groupe francilien Bagarre / © jean-Laurent Serra
Le groupe francilien Bagarre / © jean-Laurent Serra
Le groupe Bagarre originaire du 12ème arrondissment de Paris dans le quartier de Charenton, distille une musique hybride avec des guitares électriques façon rock, une rythmique electro et un flow de paroles très rap. Après un premier album sorti en 2018, le groupe est reparti sur les routes de France en tournée, environ 50 dates par an. Bagarre est avant tout un groupe de scène. Avant d’enflammer l’Olympia le 28 novembre, Ils jouent demain à Rock en Seine à 22h30. Ils ont trop hâte de « tout péter » et super fier de partager l'affiche de groupes mythiques et reconnus comme the Cure, Major Lazer, the Foals ou encore Aphex Twin.
Le groupe Bagarre en répétition à Rock en Seine


Les nouveautés :
Cette année, un espace d'échanges et de rencontres proposera aux festivaliers des expériences musicales (blindtests) et une brocante vintage de disques et d'instruments.
Les enfants ont rendez-vous au Mini Rock en Seine avec notamment une radio 100% kids et des ateliers culinaires.

Retrouvez toute la programmation ici    
© Rock en Seine
© Rock en Seine



 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Municipales à Paris : Isabelle Saporta rejoint la liste de Gaspard Gantzer

Les + Lus