Enquête après la mort d'un braqueur à Suresnes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian MEYZE/AFP

Information judiciaire ouverte après la mort d'un malfaiteur à Suresnes

Une information judiciaire pour "homicide volontaire contre X" a été ouverte vendredi

après la mort mardi d'un malfaiteur mortellement blessé par balles par un convoyeur

de fonds lors d'une tentative de braquage à Suresnes (92).

L'ouverture d'une information judiciaire pour "homicide volontaire contre  X" va permettre de vérifier les conditions de la légitime défense.

Le parquet de Nanterre a également ouvert une autre information judiciaire pour "tentative de vol à main armée" et "violences avec armes" visant les trois complices du malfaiteur décédé.

Deux d'entre eux restaient toujours introuvables vendredi soir et le troisième, qui souffre d'un fracture à l'humerus après avoir été blessé par balle, devait être présenté à un juge dans la soirée.

"L'hypothèse privilégiée par les enquêteurs est que le convoyeur était en état de légitime défense". Le juge d'instruction devra confirmer cette hypothèse grâce à une reconstitution et aux auditions des protagonistes.

Deux armes - un pistolet à grenailles et une arme factice de type revolver - ont été retrouvées par les enquêteurs.

L'homme tué, 25 ans, a été mortellement blessé par un convoyeur de la Brink's qu'il a tenté d'attaquer alors que celui-ci venait, avec un collègue, de déposer de l'argent dans un Carrefour Market de Suresnes (Hauts-de-Seine).

Il avait été retrouvé gisant dans son sang dans la cage d'escalier d'un immeuble, à 200 mètres du lieu de l'agression, un revolver près de lui.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité