Ségolène Royal en meeting à Montreuil

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian MEYZE/AFP

video title

Montreuil: Ségolène Royal en meeting

Ségolène Royal à Montreuil. La candidate à la primaire est venue tester son image en banlieue à un mois de la consultation qui désignera le ou la candidate socialiste à la présidentielle.Patrick Ferrante et Yves-Léopold Dewulf

A moins de huit mois de la présidentielle, Ségolène Royal a proposé samedi à Montreuil, "un contrat avec la nation", lors de son dernier meeting avant le premier grand débat télévisé de la campagne de la primaire socialiste le 15 septembre.

Avec ce contrat, en dix points, "je m'engage à construire avec vous la République du respect par l'ordre social juste et la participation active des citoyens", a lancé Ségolène Royal au terme d'un discours d'une heure.

 Devant un public de plus de 1.500 personnes déchaînées, qui l'ont accueillie par des "Ségolène présidente", au son de "Simply the Best" de Tina Turner, la candidate a proposé "une République nouvelle" qui "redonnera sa juste place à chacune de nos institutions", notamment "un Parlement renforcé dans ses pouvoirs de contrôle et revivifié par le non cumul des mandats".



 Elle s'est engagée à "instaurer le référendum d'initiative citoyenne", à créer "un conseil supérieur du pluralisme pour protéger l'indépendance des médias", à lutter contre "les discriminations" et pour "l'égalité entre les hommes et les femmes".

 Mme Royal a aussi promis d'"inscrire dans la Constitution la règle d'une bonne gestion des fonds publics", d'instaurer "une justice fiscale sans augmenter les impôts", de fixer "des règles sociales et fiscales stables sur la durée du quinquennat".

 La présidente de la région Poitou-Charentes a aussi de nouveau prôné "une révolution

écologique par la croissance verte et la mutation énergétique".

 "Je serai la garante de la morale publique. Je veillerai au dépassement des clivages pour unir le pays face aux difficultés qui l'assaillent", a aussi lancé la candidate.

 "Ce contrat engage ma responsabilité de femme d'Etat face à la nation", a-t-elle

conclu, promettant pour cela "d'installer un comité de surveillance des engagements

dont les membres seront désignés à parité par la majorité et par l'opposition".

Ci-contre, le reportage de Patrick Ferrante

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité