L’Île-de-France en proie à de violents orages

De violents orages et de fortes pluies s’abattent ce mardi sur plusieurs départements de l’Île-de-France. Météo-France a placé l’ensemble des départements de la région en vigilance jaune orages.   

Les sapeurs-pompiers de Paris appelent à limiter les appels aux numéros d'urgence durant l'épisode orageux
Les sapeurs-pompiers de Paris appelent à limiter les appels aux numéros d'urgence durant l'épisode orageux © Ludovic MARIN / AFP

D’importants orages et des pluies diluviennes s’abattent actuellement sur l’Île-de-France. Plusieurs communes des Yvelines comme Sartrouville ou Carrières-sur-Seine sont inondées par les eaux et subissent des importantes coulées de boue. La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, s'est rendue dans la commune de Houilles, autre ville du département lourdement touchée par les intempéries. 

Le phénomène orageux s’est déclaré vers 12 h dans les Hauts-de-Seine avant de se déplacer sur l’ensemble de la région. Selon les sapeurs-pompiers de Paris, aucune victime n’est à déplorer dans le secteur de la brigade des Sapeurs-pompiers de Paris qui comprend le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et Paris. 

Les intempéries ont tout de même causé d’importants dégâts comme par exemple l’effondrement d’un jardin surélevé dans le 92. La porte-parole assure que la situation est, pour l’instant sous contrôle, mais qu’un nouvel épisode orageux et pluvieux pourrait arriver en fin-d’après-midi. Méteo-France a placé l’ensemble de la région en vigilance jaune et appelle la population à rester attentive et à limiter les activités  "sensibles aux risques météorologiques".

"N’appelez qu’en cas d’extrême urgence"

La porte-parole des Sapeurs-pompiers de Paris, Claire Böet appelle la population à limiter les appels aux numéros d’urgence qu’aux cas d’èxtreme urgence. "Il ne faut pas abuser des numéros d’urgence, ils doivent être sollicités seulement lorsque des vies sont en danger"  explique t-elle.  "Il faut donc cibler les appels à ces numéros"  précise –t-elle. 

Elle explique, par exemple qu’un cas d’extrême urgence peut être décrété lorsque un effondrement de plafond survient des faits d’une inondation ou qu’une personne se retrouve coincée par la montée des eaux. Pour les cas considères comme moins urgents, elle appelle chacun et chacune à prendre son mal en patience en rappelant que les sapeurs-pompiers ne sont pas en mesure "de venir évacuer toutes les caves de Paris et de la Petite Couronne". Durant le phénomène orageux, les sapeurs-pompiers ont recensés environ 600 appels téléphoniques liés aux intempéries.                          

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations