Le derby francilien du Top 14 reporté au 1er mai

Le match de Top 14 entre le Stade Français et le Racing 92 prévu ce samedi à 21 heures a été reporté de deux semaines. 

Le derby Racing 92- Stade Français reporté au 1er mai
Le derby Racing 92- Stade Français reporté au 1er mai © Odd ANDERSEN / AFP

Initialement prévu samedi 17 à 21 heures, le derby francilien du championnat de France de rugby a été reporté ce jeudi. En cause, le test positif au variant anglais de la Covid-19 de deux joueurs de l’Union Bordeaux-Bègles que le Racing Metro 92 a affronté le 11 avril dernier en quarts de finale de la Coupe d’Europe.  

"Étant donné le risque élevé d’une apparition de contaminations au sein de l’effectif du Racing 92 et les délais de contamination analysés par la Commission d’Expertise Médicale COVID 19 de la LNR, la Commission a décidé de mettre à l’isolement l’effectif du Racing 92 à compter du 15 avril ", précise dans un communiqué la Ligue Nationale de Rugby. 

La ligue a décidé le report du match au samedi 1er mai afin que les joueurs du Racing puissent bénéficier des délais requis pour effectuer les tests PCR nécessaires. Le souhait du Stade Français de jouer le match dès lundi prochain n’a donc pas été exaucé. Les joueurs de Gonzalo Quesada n’ont plus joué depuis le 27 mars dernier. 

"C’est toujours frustrant"

Gaël Fickou, centre du Stade Français, n’a pas caché sa frustration devant la presse à l’annonce du report,  "c’est toujours frustrant, car les derbys sont toujours des matchs particuliers avec beaucoup d’envie et de tension"  a confié celui qui rejoindra très prochainement les rangs du Racing 92. 

L’entraîneur du Stade Français Gonzalo Quesada s’est dit "assez étonné" par le report, mais a poursuivi son propos en rappelant que "la santé des joueurs reste le plus important" . Du côté du Racing, le directeur du rugby Laurent Travers a reconnu que cette saison forçait les différents staffs à innover pour adapter les méthodes de préparation des clubs. "Avec le Covid, on est face à quelque chose de nouveau qui nous pousse à innover sans arrêt avec tous ces reports et ces décalages. C’est un véritable casse-tête".                    

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport