Le PSG affronte Barcelone pour une place en quarts de finale de Ligue des Champions

Ce soir, le PSG affrontera le FC Barcelone pour une place en quarts de finale de Ligue des champions. À domicile les Parisiens tenteront de confirmer la belle performance du match aller remporté 1 - 4 au Camp Nou. 

C’est sans sa star brésilienne Neymar, touché aux abducteurs, que le club de la capitale s’apprête à disputer ce huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Le PSG arrive dans une bonne dynamique, fort d’un succès 1-4 à l’aller et ayant remporté trois rencontres de suite. La dernière en date : une victoire face à Brest (0-3) pour le compte des seizième de finales de la coupe de France. 

Mauricio Pochettino a indiqué vouloir poursuivre sur cette lancée, il souhaite se qualifier en remportant le match. Côté barcelonais, il faudra se passer des services de l’espagnol Gerard Piqué et du défenseur uruguayen Ronald Araujo. En conférence de presse, l’entraîneur barcelonais Ronald Koeman a rappelé que "rien n’était impossible" mais n’a pas manqué d’atténuer ses propos en affirmant que le Barça allait devoir être "plus efficace qu’au match aller". Enfin, le nouveau président du club catalan, Joan Laporta, qui a fait le voyage avec les joueurs a confié vouloir mettre fin au "catastrophisme" qui règne au sein de son club.

La presse espagnole rêve d’une Remontada 2.0

En 2017 le dernier affrontement entre les deux clubs à ce stade de la compétition avait donné lieu à la désormais célèbre Remontada. Les Parisiens s’étaient imposé 4-0 à l’aller au Parc des Princes, avant de s’incliner 6-1 au Camp Nou en concédant trois buts dans les toutes dernières minutes. 

Un scénario catastrophe que le PSG souhaite éviter à tout prix, mais qui a donné des idées à la presse espagnole. El Mundo Deportivo, quotidien sportif catalan rappelle en reprenant les paroles de Koeman : "Rien n’est impossible". Des dires également repris par le journal Sport qui titre en Une : "On a le droit de rêver". 

 

Du côté de la presse madrilène, le journal MARCA est moins bienveillant et somme le club catalan de fournir les efforts nécessaires pour au moins enclencher la Remontada afin "qu’on ne dise pas que vous n’avez pas essayé".