• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Abdelhakim Dekhar invoque “son droit au silence” lors de sa garde à vue

Une nouvelle photo du tireur a été publiée ce mardi 19 novembre. / © DR
Une nouvelle photo du tireur a été publiée ce mardi 19 novembre. / © DR

On a appris par ailleurs qu'Abdelhakim Dekhar avait épousé une femme d'origine turque en Grande-Bretagne où il a vécu pendant 13 ans. C'est ce qu'à affirmé ce vendredi matin la presse britannique. Les dernières infos. 

Par France 3 Paris, avec AFP

Abdelhakim Dekhar, arrêté pour tentatives d'assassinats à Libération, BFMTV et La Défense, a invoqué lors de ses premières auditions en garde à vue son "droit au silence" faute d'avoir eu accès au dossier de l'enquête, a annoncé ce soir son avocat, Me Rémi Lorrain.

"Lors de ses auditions, n'ayant pas accès à son dossier, mon client a préféré, pour le moment, faire valoir son droit au silence en ce qui concerne les faits", a déclaré Me Lorrain, rappelant que son client devait bénéficier aussi de la "présomption d'innocence".

Abdelhakim Dekhar a été confondu pas on ADN après avoir été interpellé dans un état second, mercredi soir dans un parking souterrain de Bois-Colombes, dans les Hauts de Seine. Il pourrait selon certaines sources être mis en examen ce vendredi.

Le tireur présumé à séjourné s'est marié et a eu des enfants en Angleterre

On a appris par ailleurs qu'Abdelhakim Dekhar avait épousé une femme d'origine turque en Grande-Bretagne où il a vécu pendant 13 ans. C'est ce qu'à affirmé ce vendredi matin la presse britannique.

Après avoir purgé sa peine dans l'affaire Rey-Maupin, Abdelhakim Dekhar s'était rendu en Grande-Bretagne en 1998, rappellent plusieurs journaux britanniques.

Abdelhakim Dekhar a tout d'abord séjourné à Ilford, dans l'Est de Londres, et a travaillé dans le restaurant d'un centre commercial, avant de retourner brièvement en France, affirme le Times sans citer de sources.

Revenu en Grande-Bretagne, il a épousé une étudiante turque à Redbridge, dans le nord-est de Londres, en février 2000, selon le Times et le Evening Standard.

Le Times affirme qu'il a vécu en Grande-Bretagne pendant 13 ans. Selon le Evening Standard, une de ses soeurs, Farida Dekhar-Powell, vit à Shenfield, dans l'Essex, une petite ville résidentielle au sud-est de Londres où elle est professeur de français. "Je ne lui parle plus depuis vingt ans. Il ne fait pas partie de ma vie, et c'est aussi bien comme cela", a-t-elle déclaré.

L'existence de liens de Abdelhakim Dekhar avec la Grande-Bretagne a été révélée jeudi à la suite des déclarations du procureur chargé de l'affaire selon lesquelles un homme qui avait rencontré le fugitif il y a 13 ans à Londres, avait prévenu la police après l'avoir reconnu sur un avis de recherche.

Sur le même sujet

La Scientologie installe son siège à Saint-Denis, face à des habitants et des élus démunis

Les + Lus