Anniversaire de l’élection de François Mitterrand : l’architecture au service de la culture à Paris

Ce lundi 10 mai 2021 marque le 40e anniversaire de l’élection à la présidence de la République de François Mitterrand. Durant ces deux septennats, ce président amoureux des lettres et de la culture a entrepris à Paris de multiples projets architecturaux. 

La Bibliothèque Nationale de France dont un des sites porte le nom de François Mitterrand
La Bibliothèque Nationale de France dont un des sites porte le nom de François Mitterrand © BERTRAND GUAY / AFP

Un des sites de la Bibliothèque nationale de France porte son nom, il a entrepris de grands chantiers pour le Musée du Louvre, il a terminé des chantiers comme la Cité des Sciences et de l'Industrie dont le chantier démarra sous la présidence de Valéry Giscard D'Estaing. 

Durant ses quatorze années passées à la tête de l’état, François Mitterrand a multiplié les projets architecturaux à visée culturelle dans la capitale. "Il avait un intérêt précis pour tout ce qui se préparait. Le choix de dépenser du temps, des idées, de l’argent et des talents dans des projets architecturaux et culturels est une particularité de François Mitterrand", note Michèle Champenois critique architecturale. 

Il inaugure le musée d’Orsay en 1986. Un musée qui se trouve au coeur d'une gare et dont François Mitterand dit qu'il est "une heureuse conception démarrée sous la présidence de Monsieur Pompidou " et de poursuivre "le principal pour moi en arrivant en 1981 était d'en continuer la construction et c'est ce que j'ai fait", précise t-il le jour de l'inauguration. 

Aussi, celui qui fût le dernier président à exercer durant deux septennats donna au paysage culturel parisien, une ouverture vers les cultures orientales à travers l’inauguration de l’Institut du Monde Arabe en 1987. Cet institut est d’ailleurs présidé aujourd’hui par celui qui fut un temps son ministre de la Culture, Jack Lang. L'architecte en chef de la construction explique le jour de l'inauguration que créateurs du batimentont souhaité "retrouver les signes et les symboles de l'arabité , c'est une vitrine de la culture arabe à Paris".     

La culture comme base de la politique mittérrandienne

"Je suis de ceux qui croient qu’une politique culturelle est à la base de toute autre politique. Il faut que les Français puissent se retrouver dans leur passé, dans leur art et dan leur histoire pour qu'ils sachent mieux avoir l'ambition de leur avenir "  martelait le président Mitterrand sur le plateau du journal d’Antenne 2 le 8 mars 1988 au cœur de la Pyramide du Louvre dont il avait ordonné le chantier lors de son premier septennat. Conçue par un architecte sino-américain Ieoh Ming Pei à partir de 1984 et achevée en mars 1988, elle traduit la volonté mitterandienne de la construction d'un Grand Louvre afin de faire du musée parisien  le plus grand du monde.

En 14 ans, 9 chantiers architecturaux sont menés à terme dans la capitale sous l’ère Mitterrand. Parmi ceux-ci se trouvent l'opéra Bastille à l'est de la capitale inaugauré en 1989, La Grande Arche de la Défense qui forme un axe avec la Pyramide du Louvre est construite entre 1985 et 1989.  

Une volonté de faire construire des édifices à vocation culturelle qui traduit  "une volonté de s’appuyer sur ses projets pour faire émerger une nouvelle génération d’architectes, de plasticiens et de créateurs qui marqueront l’image et le style politique de François Mitterrand"  selon Soline Nivet, professeure à l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Marquais. Ainsi, l’héritage architectural et culturel de François Mitterrand à Paris montre la volonté du président socialiste de faire de la culture et de l’ouverture au monde un outil politique à part entière.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture françois mitterrand politique