"C’est le symbole de la fin d’Oasis" : une guitare de Noel Gallagher aux enchères à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre de Baudouin

Des enchères dédiées à l’histoire du rock étaient organisées ce mardi à l’hôtel Drouot, dans le IXe arrondissement. La star : la guitare d’Oasis brisée à Rock en Seine en 2009, symbole de la rupture du groupe de britpop. La vente a été validée à 385 000 euros.

La mise à prix de la guitare était de 150 000 euros. Une Gibson ES-355 de 1960, issue de la collection de Noel Gallagher, a été vendue ce mardi dans le cadre d’enchères organisées à l’hôtel Drouot par la galerie Artpèges, en partenariat avec la maison de vente Lemon Auction. L’instrument est "à lui seul un témoin de l’histoire du rock", souligne Arthur Perault, cofondateur d'Artpèges.

Tout remonte au 28 août 2009, au festival parisien Rock en Seine. "Avant le concert d’Oasis, il y a une altercation entre les deux frères Gallagher, Liam et Noel, raconte Arthur Perault. Dans les loges, suite à une dispute initiée par Noel, Liam prend une guitare de son frère et s’en sert comme une hache, pour se venger. Résultat : la guitare est fracassée."

"La conséquence, c’est l’implosion d’Oasis, puisque Noel décide d’arrêter, poursuit-il. La Gibson, brisée, est récupérée dans les stocks de Noel Gallagher. Deux ans plus tard, en 2011, un luthier français qui vivait à Londres, Philippe Dubreuille, est contacté par Jason Rhodes, guitar tech d’Oasis. Pendant un mois, le luthier répare la guitare, puis la redonne à Noel, qui joue désormais avec les High Flying Birds."

"Cette guitare représente l’ADN de Noel Gallagher"

L’instrument, qui reste un temps dans la collection personnelle de Noel, change de main en mai 2017. "Noel revend la guitare à un collectionneur français, en rédigeant un certificat, explique Arthur Perault. Il y écrit qu’il s’agit de sa '#1 favorite guitar'. Il s’en servait pour composer et enregistrer en studio. Mais elle lui rappelait trop Oasis. A la fin du certificat, Noel signe 'Peace, Love + Bananas !!'. C’est une pointe d’humour en référence à la séparation d’Oasis, au 'split' du groupe. Avec 'bananas', comme dans 'banana split'."

"Cette guitare est le symbole de la fin d’Oasis, pointe le cofondateur d’Artpèges. Elle représente l’ADN de Noel Gallagher, c’est un modèle qu’il avait choisi en hommage à Johnny Marr, le guitariste des Smiths. Et cette Gibson cristallise les tensions entre les deux frères."

Au total, 85 lots étaient proposés dans le cadre de ces enchères. La vente concernait notamment des costumes de scènes portés par Martin Gore de Depeche Mode, des patrons de costumes de Mick Jagger, une série limitée de lithographies du Dark Side of the moon de Pink Floyd, et un 45 tours où figurent les autographes de Jimi Hendrix et Johnny Hallyday.