Cet article date de plus de 7 ans

Danielle Simonnet veut un troisième bois à Paris

La candidate de Jean-Luc Mélenchon à pour les municipales à Paris a présenté ce mercredi 5 février 2014 son programme. Parmi ses 424 propositions, la création d'un espace vert de 200 hectares au Nord de Paris. 
© PIERRE ANDRIEU / AFP
La candidate du Parti de gauche à la mairie de Paris, Danielle Simonnet, a lancé mercredi 5 février 2014 l'idée d'un nouveau bois de "200 hectares" au nord de Paris, parmi 424 propositions pour la capitale. "Nous défendons l'idée d'un bois sur la friche de la Chapelle International", à cheval sur le XVIIIe arrondissement de Paris et la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a déclaré la candidate PG, lors de la présentation de son programme à la presse, dans un café à quelques mètres de l'Hôtel de Ville.

Ce territoire constituerait autant une opportunité pour le logement social qu'un "nouveau poumon pour Paris, situé en quartier populaire", selon Mme Simonnet. "Il faut réduire les distances domicile-travail", a souligné la candidate, qui souhaite favoriser le logement dans Paris et développer l'activité économique en périphérie. Et pour que "Paris ne soit pas une ville réservée aux riches", elle veut développer le logement social et obtenir un contrôle des loyers.

L'environnement est l'autre priorité du programme du PG pour les municipales du mois de mars: Mme Simonnet appelle à l'arrêt des projets de tours dans Paris, veut créer une régie municipale des énergies renouvelables, et rêve de la capitale comme d'une "ville sans publicité".

Répondant aux deux principales candidates, Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), qui souhaitent réduire le train de vie de la capitale, son programme social comprend la création de 4.000 postes d'employés municipaux. Si Mme Simonnet concède "ne pas avoir les moyens de budgéter (son) programme", elle souhaite financer ses mesures en augmentant les droits de mutation, et en "assumant le recours à l'emprunt". La candidate PG a par ailleurs appelé l'Etat à "rembourser la dette de plus de 1,6 milliard d'euros due à la Ville de Paris" au titre de diverses charges transférées à la capitale.

Danielle Simonnet a lancé un message à la candidate PS, Mme Hidalgo: "Anne, tu n'es pas crédible dans ton opposition à la politique gouvernementale". Elle a souligné une "cohérence entre le programme libéral de (François) Hollande et un programme municipal qui n'ose rien".
Le PG n'exclut cependant pas de rejoindre les socialistes au deuxième tour. "Nous contribuerons à faire battre Nathalie Kosciusko-Morizet", a promis Mme Simonnet, "mais il est hors de question de participer à l'exécutif si nous ne sommes pas en tête de la gauche. Nous garderons notre liberté de vote".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 écologie politique