Deux militants d’extrême-droite arrêtés à Paris avec des armes à leur retour d’Ukraine et condamnés à six mois de prison ferme

Les deux hommes, interpellés samedi à Paris en possession d'armes de guerre, ont été condamnés à six mois de prison ferme après avoir comparu sous le régime de la reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

Ils ont déclaré "avoir combattu en Ukraine", confirme le parquet de Paris. Deux militants d'extrême-droite ont été arrêtés samedi à la gare de Paris-Bercy, "à la descente d'un Flixbus en provenance de Lviv", explique la même source.

Les deux hommes, nés en 1995 et 1997, ont été interpellés "en possession notamment d'optiques et de chargeurs de munitions classés en armes de guerre".

15 mois de prison dont 9 avec sursis

Aucun des deux militants n'avait préalablement déjà comparu devant un tribunal correctionnel, selon le parquet. Ils ont été déférés en comparution sous le régime de la reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

Toujours d’après la même source, ils ont été condamnés lundi à 15 mois de prison dont 9 avec sursis. Au-delà des peines d’emprisonnement, les deux militants ont écopé d’une interdiction de détenir une arme soumise à autorisation pendant cinq ans.