Explosion à Paris : l'inquiétude des commerçants sinistrés de la rue de Trévise

Les restes de la boulangerie située dans l'immeuble où l'explosion a eu lieu, le 14 janvier 2019 rue Trévise à Paris. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Les restes de la boulangerie située dans l'immeuble où l'explosion a eu lieu, le 14 janvier 2019 rue Trévise à Paris. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

70 commerçants ou chefs d'entreprises n'ont toujours pas accès à leur bureaux ou leur locaux commerciaux situés rue de Trévise et dans ses alentours dans le 9ème arrondissement de la capitale. Les aides commencent à se mettre en place.

Par France 3 Paris IDF / VP

Restaurateurs, artisans ou professions libérales, ils sont au moins 70 commerçants et chefs d'entreprise sinistrés après l'explosion. Ils n'ont toujours pas pu reprendre leur activité et ne savent pas combien de temps cela va durer.

7 bâtiments sont encore sous le coup d'un arrêté de péril, ce qui les rend totalement inaccessibles. 5 autres sont sous le coup d'un arrêté temporaire.  Pour ceux qui ont pu accéder à leur boutique ou leur restaurant, ils n'ont ni eau ni gaz. Leurs employés sont au chômage technique.
Ces commerçants ne toucheront pas d'indemnisations pour les pertes de leur chiffre d'affaire, à moins d'avoir souscrit un contrat spécifique.

Lundi en fin d'après-midi une réunion, organisée à l'initiative Olivia Polski (PS), adjointe au commerce à la maire de Paris, avec la maire du 9ème arrondissement Delphine Bürkli, avait pour but de le renseigner ou de les rassurer même s'il reste de nombreuses incertitudes. Stéphane Pénet, Directeur des assurances dommages à la fédération française des assurances était présent. Dominique Restino, Président de la chambre de commerce et d’industrie de Paris, a assuré de la mise ne place d'aides d'urgences et met à disposition des locaux pour accueillir provisoirement les chefs d'entreprise sans bureau. Ils seraient situé place de la Bourse. 
 





 

Les + Lus