Exposition de Simone Veil vandalisée au Panthéon : une enquête a été ouverte

Simone Veil avait été inhumée au Panthéon en compagnie de son époux le 1er juillet 2018. / © Ludovic Marin / POOL / AFP
Simone Veil avait été inhumée au Panthéon en compagnie de son époux le 1er juillet 2018. / © Ludovic Marin / POOL / AFP

Une enquête a été ouverte après la découverte, début septembre, de dégradations sur les portraits de Simone Veil exposés sur les grilles du Panthéon à Paris.

Par V.P. avec AFP

Sur les grilles du Panthéon à Paris, les portraits photographiques de Simone Veil ont tous été rayés d'une croix en forme de X. Samedi 8 septembre, l'AFP rapporte, de source policière, qu'une enquête a été ouverte après la constatation de ces dégradations sur l'exposition consacrée à l'ancienne ministre et déportée. L'enquête a été confiée au commissariat du Ve arrondissement.

Les faits seraient survenus "dans la nuit du 1er au 2 septembre", a précisé la source à l'agence de presse. Mis à part les croix gravées sur les panneaux à l'endroit du visage de la femme politique, aucun message lettré ne vient accompagner l'acte de vandalisme.
 


"J'apprends avec effroi qu'une enquête a été ouverte après la découverte de tags sur des portraits de Simone Veil, dans l'exposition qui lui est consacrée au Panthéon. Ignoble", a réagi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, sur Twitter.

 

Par deux fois ministre de la Santé mais aussi ex-présidente du Parlement européen, Simone Veil s'est éteinte à 89 ans en juin 2017. Un peu plus d'un an après sa mort, le 1er juillet 2018 (voir photo), le corps de cette figure de la vie politique française a été introduit au Panthéon avec son mari lors d'une cérémonie officielle.

Sur le même sujet

Les + Lus