Fair play financier : pas de sanction pour le Paris Saint-Germain

Nasser Al-Khelaifi, président du Paris Saint-Germain, le 20 mai 2018. / © Philippe LOPEZ / AFP
Nasser Al-Khelaifi, président du Paris Saint-Germain, le 20 mai 2018. / © Philippe LOPEZ / AFP

L'instance de contrôle financier des clubs a décidé de clôturer l'enquête déclenchée contre le club parisien.

Par ML (avec AFP)

Le PSG échappe à la sanction. Selon le journal l'Equipe, l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA a classé sans suite le dossier du club parisien et jugé mercredi que ce dernier avait respecté les règles du fair-play financier, notamment l'interdiction de dépasser 30 millions d'euros de déficit sur les trois dernières saisons.

D'après le quotidien spécilisé, les montants des contrats du Paris Saint-Germain avec des entreprises qatari (Qatar National Bank, Ooredoo, beIN Sports, Qatar Tourism Authority, Aspetar) ont été revus à la baisse. Les comptes du club parisien ne sont donc pas à l'équilibre mais restent contenus dans le déficit autorisé

L'UEFA a analysé les années comptables 2015, 2016 et 2017. L'organisation a toutefois précisé que "l'impact financier (sur 2018) des activités de transfert de l'été 2017" et leur conformité faisaientt toujours l'objet d'une étroite surveillance. L'enquête avait été déclanchée après les transferts l'été dernier de Neymar puis de Kylian Mbappé pour un total de près de 400 millions d'euros. 

Le fair play financier a été mis en place au début des années 2010 par l'instance européenne. Paris avait été puni en 2014 en raison d'un contrat passé avec l'office du tourisme du Qatar. L'UEFA avait alors jugé ce dernier surévalué. Les sanctions (lourde amende, restriction de joueurs inscrits en Ligue des champions...) ont été levées depuis.

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus