Fin des trottinettes en libre service : les opérateurs dénoncent un vote peu représentatif

Les Parisiens se sont prononcés dimanche contre le maintien des trottinettes électriques en libre-service lors d'un scrutin. Les trois opérateurs du secteur dans la capitale prennent acte du vote tout en dénonçant le faible niveau de participation.

Les trois opérateurs de trottinettes électriques Dott, Lime et Tier Mobility "prennent acte" du vote dimanche des Parisiens contre le maintien des trottinettes électriques en libre-service à Paris, scrutin qu'ils jugent peu représentatif tout en confirmant que leur service "ne sera pas renouvelé à partir du 1er septembre". 

"Nous prenons acte de cette consultation inédite, dont la mobilisation aurait pu être plus large et représentative si les modalités de la votation avaient été différentes : plus de bureaux de vote, scrutin électronique, information municipale", indique un communiqué commun publié dimanche soir.

6,7% de participation 

"6,7 % des Parisiens inscrits sur les listes électorales se sont exprimés", soit "4,2 % de la population parisienne", indique le texte : "cela a conduit à creuser un fossé entre le pour et le contre, d'une amplitude rarement observée dans un vote en France qui reflète des conditions asymétriques". 

"Le résultat de cette votation aura un impact direct sur les déplacements de 400.000 personnes par mois", soulignent les trois opérateurs. Au total, les trois entreprises emploient quelque 800 personnes à Paris sur l'activité de location de trottinettes. "À partir de maintenant, notre priorité en tant qu'employeurs responsables est d'assurer l'avenir de nos salariés", expliquent les trois opérateurs. 

Dott, Lime et Tier Mobility espèrent à présent "une reprise rapide du dialogue avec la Mairie afin de discuter des prochaines étapes" et précisent qu'ils vont continuer "d'offrir des services de location de vélos électriques" à Paris. 

La Ville de Paris perdra 930,000 euros avec l'arrêt des trottinettes électriques. Cette somme lui était versée annuellement par les trois opérateurs. 

Avec AFP