Epidémie de grippe : il est toujours temps de se vacciner

La campagne de vaccination a débuté ce vendredi. / © MAXPPPP
La campagne de vaccination a débuté ce vendredi. / © MAXPPPP

Depuis décembre la France est touchée par une vague d'épidémie de grippe. L'Île-de-France est fortement concernée par cette épidémie qui risque de durer quelques semaines. Pour éviter d'être malade, il est encore temps de se vacciner.

Par France 3 Ile de France / EB

Le risque d’attraper la grippe peut se prolonger encore trois à six semaines explique un médecin généraliste du réseau Sentinelles. "On est arrivés au pic de l'épidémie mais la phase descendante peut être plus longue que la phase ascendante, l'épidémie pourrait encore durer de trois à six semaines".

La vaccination est toujours d'actualité 

Il faut attendre entre 10 et 15 jours pour que la vaccination commence à être efficace, il est donc encore temps de se faire vacciner, poursuit ce médecin.

Tout le monde peut se faire vacciner mais pour les personnes les plus fragiles c'est absolument recommandé. Le vaccin est gratuit pour certaines catégories de personnes : les personnes âgées de plus de 65 ans, ceux qui souffrent de maladies respiratoires, les personnes obèses ou encore les personnes qui ont dans leur entourage des nourrissons de moins de six mois. Pour les femmes enceintes, la vaccination est recommandée et la prise en charge remboursée. 

Quelques contre-indications

Le vaccin de la grippe est contre indiqué pour les personnes sujettes aux allergies à l'oeuf et aux protéines de poulet.

En Île-de-France, le sud de la région est moins touché


Les régions les plus touchées sont Provence-Alpes-Côte d’Azur (778 cas pour 100.000 habitants), Auvergne-Rhône-Alpes (683 cas pour 100.000 habitants) et Normandie (593 cas pour 100.000 habitants).

Le sud de l'Ile de France est moins touchée par la grippe / © Réseau Sentinelles
Le sud de l'Ile de France est moins touchée par la grippe / © Réseau Sentinelles


Pour la dernière semaine de l'année 2017, on dénombre en Île-de-France, 409 cas pour 100.000 habitants. Dans le sud de la région, on observe une baisse du nombre de cas de grippe. 

A lire aussi

Sur le même sujet

La solution radicale de la mairie de Saint-Ouen pour se débarrasser du trafic de drogue

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés