La Fête du cinéma : le mode d'emploi et les films à l'affiche

Une salle de projection de cinéma. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Une salle de projection de cinéma. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Jusqu'à mercredi, les cinémas proposent des séances à tarif unique : quatre euros, pour tous les films (hors supplément 3D...). De quoi rattraper son retard en matière de cinéma. Mais que voir ? Et comment ça fonctionne ? On fait le point...

Par France 3 Paris IDF/ET

Amoureux du grand écran, ou en quête de climatisation ? La Fête du cinéma vous tend les bras jusqu'à mercredi. Pour sa 33ème édition, les cinémas participant à l'opération proposent des séances à tarif unique : quatre euros. L'an dernier, 3,2 millions d'entrées avaient été enregistrées durant les quatre jours de l'édition 2016.

Comme chaque année, c'est donc l'occasion de rattraper son éventuel retard. On vous dit quoi voir, et comment ça marche.

# Les films à l'affiche 

► Des grosses productions US
Les rouleaux-compresseurs américains sont bien présents pour cette édition 2017 de la Fête du cinéma. Que vous soyez fan de Tom Cruise ("La Momie"), de Johnny Depp ("Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar") ou nostalgique de l'amazone "Wonder Woman", vous avez l'embarras du choix.
► Des films historiques
Dans les salles de cinéma, il n'y a pas que les super-héros de fiction. On parle aussi de la Seconde Guerre mondiale : dans "Nos Patriotes", ou encore "HhhH", sur une opération visant à éliminer Reinhard Heydrich, il sera question de la Résistance. "Churchillfait également l'objet d'un film biographique, actuellement sur les écrans.
► Des comédies
Au programme, cette semaine, "Comment j'ai rencontré mon père", une comédie sur l'adoption, avec François-Xavier Demaison et Isabelle Carré. Ou bien "Marie-Francine", de et avec Valérie Lemercier, dans lequel la comédienne campe le rôle d'une quinquagénaire contrainte de retourner vivre chez ses parents...

# Les conditions

Pour en profiter, il suffit de se rendre dans l'une des 5.800 salles de cinéma participant à l'opération, c'est-à-dire membre de la Fédération nationale des cinémas français, à l'origine de la Fête du cinéma. 

Le prix de la séance est à quatre euros. Il faut toutefois y ajouter d'éventuels suppléments, comme lors des séances 3D ou Imax...

Plus d'infos

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Johnny en 1976 au Palais des Sports

Près de chez vous

Les + Lus