• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Taxe d'habitation : quelles sont les conséquences sur le porte-monnaie des Franciliens ?

Image d'illustration / © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
Image d'illustration / © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Édouard Philippe l'a confirmé lors de son discours de politique générale, la taxe d'habitation habitation sur les résidences principales va être progressivement supprimée, sauf exceptions, pour l'ensemble des Français d'ici 2023.

Par France 3 Paris IDF

À l'horizon 2023, la taxe d'habitation sur les résidences principales va disparaître pour l'ensemble des foyers, quelque soit le montant de leur revenu.

Dès 2020, 80% des Français, soit 17,6 millions de foyers, cesseront définitivement de payer la taxe d’habitation sur leur résidence principale a annoncé le gouvernement. D'après les calculs de Bercy, le gain sera de 555 euros en moyenne, un allègement de deux tiers avait été mis en place en 2019 (361 euros en moyenne) et d'un tiers en 2018 (166 euros en moyenne).

Dans le département des Yvelines le gain moyen sera de 1029 euros par foyer par an.
 

► Quelles sont les conséquences sur le porte-monnaie des Franciliens. Tour d'horizon département par département.

Si à Paris le gain moyen par foyer et par an est plus bas que d'autres départements franciliens, c'est que la taxe d'habitation est plus basse dans la capitale, en raison notamment du nombre élévé d'entreprises.

Paris : 688 euros
Seine-et-Marne : 748  euros
Seine-Saint-Denis : 827 euros
Val d’Oise : 900 euros
Hauts-de-Seine : 979 euros
Val de Marne : 1004 euros
Yvelines : 1029 euros

Le calendrier prévu pour la mise en place est prévu ainsi :

Pour 80 % des Français : - 30 % en 2018 - 65 % en 2019. Pour les 20 % restants (les personnes les plus aisées), la suppression de la taxe sera effective en 2023. Cette suppression a été repoussée, au départ elle devait intervenir en 2021.

Sur le même sujet

On a marché sur la lune

Les + Lus