Valérie Pécresse voudrait taxer les touristes pour financer le métro du Grand Paris

© Geoffroy Van Der Hasselt/AFP Photos
© Geoffroy Van Der Hasselt/AFP Photos

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a proposé ce lundi 5 février, d'instaurer une "petite taxe de séjour additionnelle" pour les touristes de manière à financer les surcoûts du "super métro du Grand Paris"

Par Christian Meyze

La présidente de la région Ile-de-France cherche désormais à obtenir de l'Etat, qui a confirmé la semaine dernière l'ensemble des lignes du projet Grand Paris Express, les moyens nécessaires pour que les délais de mise en service soient eux aussi tenus. En effet, s'il a confirmé que le projet serait intégralement mené à son terme, le Président de la République a également fait observer qu'il y aurait très probablement nécessité d'un étalement dans le temps.

"Toutes les lignes ont été confirmées, maintenant moi j'attends que le calendrier soit respecté aussi", a répété Mme Pécresse sur France Bleu Paris comme elle l'avait déja dit la veille sur France 3 Paris Ile-de-France


150 millions d'euros pour 40 millions de touristes


Et Valérie Pécresse explique que "C'est 40 millions de touristes que reçoit l'Ile-de-France. Il faut qu'on trouve à peu près 150 millions d'euros de plus par an pour financer les surcoûts et nous avons 40 millions de touristes. Donc une petite taxe additionnelle de 2 ou 3 euros sur les séjours des touristes pourrait nous amener à équilibrer le modèle économique du Grand Paris".

Reste néanmoins deux problèmes à résoudre :

 - 1°) 2 à 3 euros, cela représente presque un doublement de l'actuelle taxe de séjour. Ca n'est pas rien.

 - 2°) Si l'application et le recouvrement d'une taxe de séjour est du ressort de la commune qui fixe aussi son montant, le principe d'une taxe additionnelle à usage spécifique doit, lui, faire l'objet d'une loi. Cela passe donc par un feu vert du gouvernement.


Sur le même sujet

Autolib: le groupe Bolloré, annonce qu'une résiliation coûterait 300 M EUR aux collectivités

Les + Lus