• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le Véligo : un nouveau vélo électrique en location en Île-de-France dès 2019

Le Véligo, présenté par Île-de-France Mobilités, sera disponible dès septembre 2019 en location. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le Véligo, présenté par Île-de-France Mobilités, sera disponible dès septembre 2019 en location. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Île-de-France Mobilités vient de présenter ce vendredi 21 décembre son futur vélo électrique à louer, destiné aux habitants de la région : le Véligo.

Par PDB avec AFP

Si son nom officiel n’est pas encore tout à fait fixé, le vélo devrait être vraisemblablement baptisé « Véligo » (comme annoncé dans le contrat d'exploitation d’Île-de-France Mobilités, signé ce vendredi). Un deux-roues à assistance électrique et disponible à partir de septembre 2019 pour les Franciliens, d’abord en location.

Peint en bleu, aux couleurs d’Île-de-France Mobilités, l’engin – doté d’une batterie amovible – pèse un peu plus de 23 kg. Son autonomie, elle, ira de 65 à 80 km, ce qui devrait nécessiter en moyenne une à deux recharges par semaine, selon ses concepteurs.

Un vélo destiné à la location longue durée, pour 40 euros par mois

Pour ce qui est du prix, le Véligo pourra être loué pour 40 euros par mois, entretien compris, et ce sur de longues durées – de six mois minimum à neuf mois tout au plus. Ceci dit, des tarifs réduits sont par ailleurs prévus et la facture pourra être partiellement prise en charge par l'employeur.

Valérie Pécresse, présidente de la région et d’Île-de-France Mobilités (LR), a présenté le service comme étant avant tout destiné aux zones pavillonnaires dépourvues de système de libre-service de type Vélib', éloignées de Paris. L’objectif visé est à terme de deux millions d'utilisateurs du vélo au quotidien, contrairement à 650.000 aujourd’hui.

« Le plus large service de location de longue de vélos à assistance »

Véligo – avec une flotte de 10.000 engins au démarrage, et 20.000 prévus en 2020 – est même promu comme « le plus large service de location de longue de vélos à assistance ».

L’exploitation a par ailleurs été confiée au groupement Fluow, composé de La Poste, de l'opérateur de transports Transdev et de deux entreprises plus petites, Vélogik (spécialisée dans la gestion et la maintenance des flottes de vélos) et Cyclez (une start-up proposant des solutions vélo aux entreprises). Le tout pour un contrat de six ans, chiffré de 62 à 111 millions d'euros en fonction du nombre de vélos déployés.

Les tous premiers mois, si le service va fonctionner sur un système de location pour une période de test, la possibilité d’acheter les deux-roues est toujours à l’étude.

 

Sur le même sujet

"Barbara en libertés" extrait du documentaire

Les + Lus