Grève à la SNCF : un préavis des aiguilleurs déposé le week-end prochain

La grève des contrôleurs doit se terminer ce dimanche. Mais le doute sur la bonne circulation des trains plane le week-end prochain. Les aiguilleurs ont déposé un préavis de grève et menacent de faire grève.

"Le week-end prochain, on sera en grève si la direction ne vient pas vers nous", a déclaré dimanche sur BFMTV Vincent Pinot, secrétaire fédéral du syndicat Sud-Rail.

"Depuis le dépôt du préavis de grève du 31 janvier", nous n'avons eu "aucun contact avec la direction", a déploré le syndicaliste, réclamant un plan pour "de meilleures conditions de travail et une indemnité de circulation de 300 euros".

Un préavis de grève a toutefois été déposé pour le week-end prochain par les aiguilleurs - sans pour l'instant inquiéter le patron de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet : "Je suis confiant que, le week-end prochain, tous les TGV circulent".

150 000 voyageurs n'ont pas pu prendre leur train

La SNCF a estimé que 150 000 voyageurs, sur le million qui devaient se déplacer, n'avaient pas pu prendre leur train au cours des trois jours de grève.

"Lundi le trafic est prévu normal sur tous les axes" et tout le réseau TGV, Intercités et TER, a indiqué un porte-parole de la SNCF dimanche.

Le mouvement a été très suivi avec trois contrôleurs sur quatre en grève pour des questions de revalorisation salariale.

Vers un "service minimum" ?

"Il me semble qu'on a besoin de travailler sur un service minimum", a estimé dimanche le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau sur France Inter, tout en rappelant qu'"il n'est pas question de remettre en cause" la grève, un droit constitutionnel.

Ce week-end a vu les premiers retours de la zone C (Paris, Montpellier et Toulouse) mais aussi les départs de la zone A (Lyon, Bordeaux, Dijon...), et la SNCF a favorisé les liaisons vers les stations de ski des Alpes où les trains étaient complets dans les deux sens.

Les clients concernés ont tous été prévenus par courriel ou SMS, assure la SNCF, et pourront être remboursés si leur train a été annulé.

Certaines lignes de train ont été davantage touchées par la grève, comme Paris-Bordeaux où les deux tiers des trains étaient annulés samedi.

Davantage de trains que prévus ont finalement pu rouler dimanche, sur l'axe Atlantique qui couvre l'Ouest et le Sud-Ouest, a confirmé la compagnie, comme annoncé à l'AFP par le patron du TGV Atlantique Franck Dubourdieu.

Si certains clients changent leur billet pour voyager lundi, "on va être en capacité de transporter tout le monde", avait-il assuré vendredi.