“L'homme à tête de chou”, une pièce dansante et sensuelle actuellement au Théâtre du Rond-Point

Les danseurs en pleine représentation. / © Brigitte Enguerand
Les danseurs en pleine représentation. / © Brigitte Enguerand

Il s'agit d'un véritable hommage à Serge Gainsbourg. Une représentation hypnotique et légère chorégraphiée par Jean-Claude Gallotta pour le bonheur des fans du chanteur et d'amateurs de danse. 

Par Véronique Borel

Ils sont douze danseurs en jean, en chemise parfois en soutien-gorge ou torse nu. Douze danseurs qui démontrent par leur danse une belle sensualité sur un fond sonore de Serge Gainsbourg. Jean-Claude Gallotta et ses danseurs ont toujours l'art d'être joyeux et légers malgré le désarroi. Ils font en sorte que le corps en mouvement apporte une joie d'être et de vivre. L'homme à la tête de chou permet au spectateur de se remémorer l'univers de Serge Gainsbourg grâce à notamment à son album du même nom sorti en 1976. Ma lou Marilou est un des titres phares de l'album; ce titre qui est réinterprété pour le spectacle par Alain Bashung et son timbre de voix chaud. 

"L'homme à tête de chou", une pièce dansante et sensuelle actuellement au Théâtre du Rond-Point

L'homme à tête de chou, une histoire de rencontres 

"J'ai croisé l'Homme à tête de chou à la vitrine d'une galerie d'art contemporain. Sous hypnose, j'ai poussé la porte, payé cash, et l'ai fait livrer à mon domicile." disait Serge Gainsbourg. Ce premier contact est la base inspirante de l'album-concept. "Journaliste à scandales tombé amoureux d'une petite shampouineuse assez chou pour le tromper avec des rockers. il la tue à coups d'extincteur, sombre peu à peu dans la folie et perd la tête qui devient chou " poursuivit l'illustre chanteur français.

L'Homme à tête de chou est comme son nom l'indique un être mi-homme, mi-légume qui revit l'histoire tragique et fatale de son amour pour Marilou. Un sentiment qui le pousse à la folie et au crime. 
C'est aussi l'histoire d'une rencontre de deux artistes, Jean-Claude Gallotta et Alain Bashung. En 2006, ils se rencontrent au concert donné par le chanteur à Grenoble. Alain veut que Jean-Claude chorégraphie pendant son concert; ce qui n'avait pas pu se faire. Dans la même période, le producteur Jean-Marc Ghanassia propose le projet de l'Homme à tête de chou à Jean-Claude Gallotta. Ce dernier propose à Bashung qui accepte et travaillent ensemble sur toute la mise en place de ce beau spectacle. Une aventure humaine qui s'arrête lorsque Alain Bashung décède en 2009 mais une aventure artistique qui se poursuit avec un succès rencontré la même année et qui reprend cette année au Rond-Point
 

"L'homme à tête de chou", une pièce dansante et sensuelle actuellement au Théâtre du Rond-Point

Jean-Claude Gallotta, un chorégraphe passionné 

Il est à l'origine de l'un des premiers centres chorégraphiques nationaux et a oeuvré pour de nombreuses pièces dansantes. Jean-Claude Gallotta, chorégraphe et metteur en scène zélé pour son métier débute à New-York où il part travailler avec Merce Cunningham. A son retour en France, plus précisement à Grenoble, sa ville natale, il fonde le Groupe Emile Dubois en 1979. En 1981, son premier ballet Ulysse le met sur la voie de la reconnaissance internationale, jusqu'au Japon où il dirige pendant deux ans entre 1997 et 1999, une compagnie japonaise. Son répertoire de chorégraphies s'enrichit avec Daphnis é Chloé, Hommage à Yves P., ou encore Trois Générations et se croise avec le cinéma et la musique. Gallotta est un auteur associé au Théâtre du Rond-Point où il y a présenté plusieurs chorégraphies depuis quinze ans, dont l'Homme à tête de chou en 2009. 
 
"L'homme à tête de chou", une pièce dansante et sensuelle actuellement au Théâtre du Rond-Point

Une tête de chou sur les réseaux sociaux 




 
 

"L'homme à tête de chou" jusqu'au 29 septembre

Représentations du mardi au dimanche à 18h30
Théâtre du Rond-Point
2 bis avenue Franklin Roosevelt
Paris 8ème 
Métro : Franklin Roosevelt (ligne 1) ou Champs-Elysées Clémenceau (lignes 1,13)

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu Danse

Recherche : dans les laboratoires, le blues des chercheurs français

Les + Lus