Il y a 25 ans, la princesse Diana perdait la vie à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aude Blacher .

Le 31 aout 1997, la princesse Lady Diana perdait la vie dans un accident de voiture à Paris. Sous le tunnel du pont de l'Alma dans le 16e arrondissement. Un lieu devenu mausolée au fil des années.

Ce sont des images qui restent gravées dans la mémoire. Même 25 ans plus tard. Celles d’une berline noire réduite à un amas de tôle et de vitres brisées sous les lumières blafardes des néons. Celles de l’hôpital de la Pitié-Salpétrière devant lequel chacun va retenir son souffle, pendant plusieurs heures. Celles ensuite des parterres de fleurs et des visages en pleurs. Des hommages qui submergent par milliers Kensington Palace à Londres et la statue de la flamme de la liberté à Paris située sur le pont de l’Alma, à quelques mètres de l’endroit où Lady Diana a trouvé la mort ce 31 aout 1997. Celles enfin de ses obsèques, l’un des événements télévisuels les plus regardés de l’histoire, suivi par 2,5 milliards de personnes le 6 septembre 1997. Les images d’une émotion planétaire.

Restent aussi les images de cette princesse traquée tout l’été au gré de ses escales en Méditerranée. En couverture des journaux people en tenue de plage ou en robe de soirée. Une fièvre qui ne se dément pas à Paris. Dès l’atterrissage de son avion au Bourget le 30 août, les paparazzis sont là pour capturer l’image de Lady Di et de son compagnon, le milliardaire Dodi Al-Fayed. Un couple suivi jusque devant l’entrée du Ritz, l’hôtel de luxe où il doit séjourner quelques jours. Shopping, visites d’appartements, restaurant : à chaque sortie, les appareils crépitent.

A 150 km/heure sous le tunnel

Il est un peu plus de minuit lorsque Lady Diana et Dodi Al-Fayed tentent de quitter discrètement leur palace et prennent place dans une Mercedes. Poursuivie par des photographes en motos, leur puissante berline roule à vive allure dans les rues de Paris. Le chauffeur roule vite, trop vite, à 150 km/heure. Une course effrénée qui prendra brutalement fin sous le pont de l’Alma à 00h30. Le chauffeur perd le contrôle du véhicule et percute le treizième pilier du tunnel. Lui meurt sur le coup ainsi que Dodi Al-Fayed. Grièvement blessés, Lady Di et son garde du corps sont quant à eux toujours vivants. Les secours vont mettre plus d’une heure pour désincarcérer la princesse avant de la transférer à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière à 10km/heure car son état est instable. Sur la route, Lady Diana fera plusieurs arrêts cardiaques. Présentant un "choc hémorragique gravissime d'origine thoracique", elle est déclarée morte à 4h00.

Très vite, les paparazzis sont les premiers mis en accusation. Le frère de Diana, Charles Spencer, accuse les journaux d'avoir "du sang sur les mains". Mais les neuf photographes qui suivaient le couple ont finalement bénéficié d'un non-lieu dans cette affaire. La Mercedes, qui n’était pas aux normes de sécurité, et le chauffeur alors en état d’ivresse sont, selon les éléments d'enquête, les premiers responsables de cet accident.

25 ans plus tard, à Paris, la statue de la flamme de la liberté est devenue un véritable mausolée, particulièrement prisé des touristes. Certains continuent de faire le voyage chaque année pour commémorer la mémoire de Diana, déposer des fleurs et des photos. Des hommages à la hauteur de la ferveur qu’a suscité Lady Di, restée dans l'histoire comme "la princesse du peuple et des cœurs".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité