Cet article date de plus de 4 ans

Insalubrité et insécurité à Château-Rouge : Paris et l’Etat une nouvelle fois condamnés

Face aux problèmes d’insalubrité et au manque de sécurité dans le quartier Château-Rouge à Paris, la ville et l’Etat sont à nouveau condamnés par la justice.
Rue Dejean dans le quartier Château Rouge à Paris
Rue Dejean dans le quartier Château Rouge à Paris © La vie dejean
Déchets, insultes, menaces, rixes et nuisance sonores… La colère de certains habitants de Château-Rouge et de la rue Dejean a été – une nouvelle fois – entendue par la justice.

Comme en première instance, la mairie de Paris et l’Etat sont condamnés, face aux problèmes de salubrité et de sécurité du quartier, situé dans le 18ème arrondissement de Paris.

La ville et l’Etat vont devoir verser 1.500 euros à l’association la Vie Dejean, représentant certains habitants. Une somme qui s’ajoute aux 5.000 euros déjà demandés par le tribunal administratif, l'année dernière.

Saleté, manque de policiers, prostitution et toxicomanes

L’association réclame des mesures contre les vendeurs à la sauvette et les trafiquants présents dans les rues de Château-Rouge. Saleté, manque de policiers, prostitution et toxicomanes : ces habitants dénoncent les incivilités et le climat de violence dans le quartier.

La préfecture de Paris et la mairie se défendent, mettant en avant les efforts en termes de contrôles, de verbalisation, de balayage, de lavage et de gestion des déchets.

La ville, qui renvoie la responsabilité à l’Etat, annonce son intention d’aller devant le Conseil d’Etat. En tout, la procédure judiciaire a été lancée il y a trois ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société justice sécurité