• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Isabelle carré : “ Paris des femmes”, le premier festival parisien de théâtre au féminin !

© M. Cheveraux / France3Paris
© M. Cheveraux / France3Paris

Isabelle Carré, actrice, comédienne, metteur en scène et maintenant auteure est notre invitée à l'occasion de sa participation à " Paris des femmes", le premier festival parisien de théâtre au féminin ! 

Par France Montagne

Le Paris des Femmes

" Paris des Femmes "
" Paris des Femmes "

 " Paris des Femmes " est né en 2012 à l’initiative de Michèle Fitoussi (journaliste, romancière et scénariste), Véronique Olmi (romancière, dramaturge et comédienne) et Anne Rotenberg (directrice artistique, adaptatrice, metteur en scène). Ensemble, elles ont eu pour ambition et volonté de donner une visibilité plus large aux femmes parmi les auteurs joués au théâtre.

Les femmes représentent aujourd’hui  21% des auteures dans le spectacle vivant.
Autrement dit : 1 sur 5 !
Le festival "Paris des Femmes" oeuvre depuis maintenant 8 ans à rendre visible leur talent !

Chaque année, des auteures issues du monde des lettres, du théâtre, du cinéma sont invitées à écrire une pièce courte sur un thème commun.
Leurs créations sont ensuite portées sur scène, au Théâtre de la Pépinière, le temps d’une lecture mise en espace.

Pour cette nouvelle édition, le festival marque un temps fort au Théâtre de la Pépinière autour de « NOCES » avec Anne Berest, Adélaïde Bon, Isabelle Carré, Noëlle Châtelet, Catherine Cusset, Carole Fives, Tania de Montaigne, Anna Mouglalis, Rébecca Zlotowski.

Leurs créations sont présentées sous forme de lecture mise en scène.
Le festival, avec les metteurs en scène invité(e)s, mène une réflexion personnelle avec chacune des auteures qui se prête ainsi (et pour un grand nombre d’entre elles, pour la première fois) à l’écriture théâtrale et à ses spécificités.

Ce sont donc neuf pièces courtes qui ont été présentées durant ces trois jours, dont celle d'Isabelle Carré.
 

C’est l’occasion de changer de rôle, d’écouter quelqu’un s’emparer de mes mots, et avant tout de faire entendre la voix des femmes. Isabelle Carré

 




Isabelle Carré : actrice, metteur en scène et maintenant auteure !

 

Les rêveurs Isabelle Carré



"Les Rêveurs", est roman autobiographique. Une peinture d'une époque, un portrait d'une famille qui parle du décalage entre l'être et l'image qu'on renvoie.
Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible.
Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux.
Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. 

 

La "Boite à Je" d'Isabelle Carré 

 
Retrouvez toutes nos " Boite à Je " 


"La dégustation" : 

Fin  janvier 2019, Isabelle sera à l'affiche de "La dégustation", avec Bernard Campan, une pièce écrite et mise en scène par Ivan CALBERAC.
Cette pièce raconte l'histoire mélée de 3 personnages :
Jacques, divorcé du genre bourru, célibataire depuis trop longtemps, et qui tient seul une petite cave à vins.
Hortense, engagée dans l'associatif, tout proche de finir vieille fille, débarque un jour dans sa boutique et décide de s'inscrire à un atelier dégustation.
Et Steve, un jeune en liberté conditionnelle.
Mais pour que deux âmes perdues se reconnaissent, il faut parfois un petit miracle.
Ce miracle s'appelle Steve qui, contre toute attente, va les rapprocher.
Et quand trois personnes issues d'univers si différents se rencontrent, c'est parfois un grand bonheur...
Ou un chaos total.
Chacun à leur manière, ils vont sérieusement déguster !
Une comédie romantique de l'auteur de "L'étudiante et Monsieur Henri"  et  "Venise n'est pas en Italie"
 

la dégustation, Isabelle Carré Bernard Campan



Son futur proche 

En septembre sortira l’Esprit de famille, d’Eric Besnard, pour lequel j’ai retrouvé Josiane Balasko, François Berléand et Guillaume de Tonquédec, à qui j’avais donné la réplique à 20 ans dans l’Ecole des femmes.
Après cette comédie, il y aura l’Angle mort, un film d’auteur de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic, et je viens de terminer la Maladroite, un téléfilm pour France 2 d’Eléonore Faucher, la réalisatrice de Brodeuses.
Mais je vais me poser un certain temps au théâtre puisque la Dégustation me mènera jusqu’en juin, puis je retrouverai Frédéric Bélier-Garcia pour Détails, de Lars Norén, au Théâtre du Rond-Point, en janvier 2020. IC

 

Boulevard de la Seine, de France 3 Paris Île-de-France avec Isabelle Carré

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

toute l'actu théâtre

Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les + Lus