• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

« Islam assassin » : Christine Tasin condamnée pour provocation à la haine

Christine Tasin, militante anti-Islam. / © MAXPPP/MAXPPP
Christine Tasin, militante anti-Islam. / © MAXPPP/MAXPPP

La militante anti-Islam est condamnée à 1.500 euros d'amende. Après l'assassinat d'un policier et de sa femme à Magnanville en juin 2016, elle avait répété à plusieurs reprises « Islam assassin ».

Par Pierre De Baudouin

Nouvelle condamnation pour Christine Tasin. Pour un discours tenu en juin 2016, la présidente de l'association anti-Islam Résistance républicaine doit payer 1.500 euros d’amende pour provocation à la haine.

Lors d’une manifestation au Trocadéro, organisée par le micro-parti identitaire SIEL (Souveraineté, Indépendance et Libertés), Christine Tasin avait répété plusieurs fois « Islam assassin ». Dans son discours, diffusé sur les réseaux sociaux, la militante accusait la religion d’être un « assassin de notre civilisation ».

Provocation à la haine

La manifestation faisait suite au meurtre d'un policier et de sa femme à Magnanville, dans les Yvelines. Un double assassinat perpétré au nom du groupe État islamique.

Le tribunal correctionnel de Paris estime que les propos anti-Islam de Christine Tasin suscitent « nécessairement un vif sentiment de rejet, voire de haine, à l'encontre de cette communauté prise dans son ensemble », « sentiment attisé de surcroît par le contexte tragique » de l'attentat de Magnanville.

Déjà condamnée pour provocation à la haine, Christine Tasin avait également cherché à co-organiser un apéro antimusulman « saucisson-pinard » en 2010, dans le quartier de la Goutte d'or à Paris.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus