JO de Paris 2024 : la nouvelle Grande Nef de l'Île-de-Vannes va ouvrir ses portes aux athlètes

Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h02mn19s
Reportage : M. David / F. Olivier / S. Sonder ©France 3 PIDF

La rénovation de la Grande Nef de l'Île-des-Vannes à Saint-Ouen touche à sa fin. Pendant les Jeux, le complexe va accueillir les entraînements de gymnastique rythmique mais pourra ensuite servir à toute sorte de discipline et à recevoir des concerts.

Six ans après sa fermeture au public, la Grande Nef est sauvée. S'il reste quelques aménagements à faire, en deux ans de travaux, son intérieur à repris des couleurs. Le projet de réhabilitation s'est appliqué à respecter son esprit 70's tout en répondant aux normes actuelles.

Jérémy Fromont est chef de projet construction à la Solideo, la Société de livraison des ouvrages olympiques : "On a changé toute la façade, toute la toiture pour améliorer l'isolation, l'étanchéité à l'air et permettre un chauffage beaucoup plus confortable, beaucoup plus simple, beaucoup plus économique. Le confort d'usage est bien meilleur puisqu'aujourd'hui on peut pratiquer le sport sans être ébloui par le soleil, sans avoir besoin de stores".

Avec 15 millions d'euros de valeur finale, le complexe sportif de l'Île-des-Vannes fait partie des grands projets des JO. Bâti sur la pointe de l'Île-Saint-Denis, il dépend néanmoins de Saint-Ouen et se tient juste en face du village olympique, offrant ainsi un emplacement idéal pour l'évènement.

L'histoire continue

À l'époque, ce bâtiment était appelé "Le Palais des Sports" et célébré pour ses concerts historiques et ses congrès politiques pleins à craquer. Symbole de l'ère communiste de Seine-Saint-Denis, l'édifice en béton armé est aussi une prouesse architecturale. "Il a été construit à la fin des années 60 et livré en 1971. Il avait des techniques des tenues de béton assez extraordinaire et c'est la raison pour laquelle il est classé", explique Isabelle Vallentin, directrice générale adjointe de la Solideo.

La société de livraison des ouvrages olympiques doit remettre les clefs le 15 juin à la ville de Saint-Ouen qui les confiera à Paris 2024 pour accueillir notamment un centre d'entraînement de gymnastique rythmique durant les Jeux. Ensuite, la Grande Nef reviendra en héritage aux habitants qui auront à nouveau leur haut lieu de culture et de sport. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité