Julien Bayou, député Les Ecologistes de Paris annonce son retrait de son groupe et parti politique

Accusé de violences psychologiques sur son ex-compagne, Julien Bayou annonce se mettre en retrait de son parti et de son groupe à l'Assemblée nationale, pour pouvoir se défendre.

Prenant "acte" de la plainte de son ex-compagne, qui va, selon lui, lui permettre de "prouver (son) innocence", le député "décide de (se) mettre en retrait" de son groupe et de son parti, pour assurer sa défense et leur permettre "de travailler sereinement pendant l'enquête à venir". "Je ne m'exprimerai plus en leur nom le temps de l'enquête", annonce le député écologiste de la cinquième circonscription de Paris.

Anaïs Leleux, militante féministe accuse son ex-conjoint de violences psychologiques. L'ancien leader EELV, Julien Bayou, est visé par une plainte de son ex-conjointe pour harcèlement moral et abus de faiblesse, qui est "actuellement à l'analyse", a indiqué mercredi le parquet de Paris.

Dans un long entretien donné au journal Les Jours, Anaïs Leleux a expliqué "des violences psychologiques" à son ex-compagnon, qui lui a "fait croire" qu'elle était "folle".

Plainte contre X

Anaïs Leleux a également porté plainte contre X "pour non-assistance à personne en danger". Cette plainte contre EELV est également à l'analyse, selon le ministère public. "Les faits dont elle témoigne sont extrêmement graves et nous les prenons très au sérieux. Écouter la parole des femmes victimes, l'encourager et agir en conséquence, est de notre responsabilité en tant que parti", a réagi le parti écologiste.

 Anaïs Leleux souhaite que la justice entende "tous ceux qui ont contribué à (la) violenter psychologiquement pour le défendre" : "Un certain nombre de militants et cadres du parti EELV", qui n'ont "pas réagi".