La Grande Poste du Louvre reprend du service

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elie Saïkali
Le bâtiment de la Grande Poste du Louvre reprend du service dès la semaine prochaine après des années de travaux.
Le bâtiment de la Grande Poste du Louvre reprend du service dès la semaine prochaine après des années de travaux. © Elie SAIKALI

Après des années de travaux, ce bâtiment historique et emblématique de Paris a été inauguré ce lundi 10 janvier 2022. L’architecte Dominique Perrault a porté la rénovation de la "Grande Poste" du Louvre qui accueille aujourd'hui un hôtel, des bureaux, des commerces, des logements ou encore une halte-garderie.

Si l’on vous décrit un bâtiment de couleur ocre, en forme de trapèze rectangle, délimité par les rues du Louvre, Etienne Marcel et Jean-Jacques Rousseau ; situé à proximité de la fondation Pinault, des Halles, du centre Pompidou, ou encore de la Samaritaine… Un îlot en pierre et en métal du genre que l’on trouve au sud de Manhattan — contrastant avec l’urbanisme Haussmannien de Paris. Un bâtiment autrefois ouvert 24 heures sur 24 où les Parisiens pouvaient rendre (parfois au dernier moment) leurs documents administratifs. Vous avez deviné. Il s’agit évidemment de la Grande Poste du Louvre.

Fermé en 2015, puis en travaux depuis 2016, ce bâtiment emblématique de Paris — érigé en 1888 par l’architecte Jules Guadet — s’apprête à reprendre du service. Il a été inaugurée ce lundi après-midi en présence du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, de la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo, et du maire (PS) de Paris centre Ariel Weil. Figuraient également le PDG du Groupe La Poste Philippe Wahl ainsi que le député (LREM) de Paris Sylvain Maillard.

Le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes était également présent. Cet événement est en effet l’occasion de présenter le nouveau timbre de la présidence française de l'Union européenne.

"Redonner du dynamisme"

L’ancien hôtel des Postes ne s’adonnera toutefois pas seulement à la distribution du courrier. Le bureau de La Poste ne représente que 750 m² sur les 32 000 m² dont dispose le bâtiment. S’ajoutent les 2000 m² de parking, en sous-sol, qui accueilleront les véhicules électriques chargés de courriers et d’où repartiront des vélo-cargos pour les distribuer à leur destinataire. Cela afin de respecter les mesures écologiques de circulation décrétées dans le centre de la ville par la municipalité.

Le reste du bâtiment est constitué de bureaux (14 000 m²), d’un hôtel 5 étoiles (5 800 m²), de commerces (2 150 m²), de deux restaurants, d’une halte-garderie et du plus grand commissariat de police du Ier arrondissement. On y trouve aussi un hub de logistique urbaine de 1 000 m². Dix-sept logements sociaux (d'une superficie totale de1 150 m²) y prendront également place, côté rue Jean-Jacques Rousseau. Un projet à "plusieurs millions d’euros" selon le directeur de la poste Philippe Wahl.

Il n’y a plus de guichet. Tout se fait avec des automates. Des espaces seront toutefois mis en place pour accompagner les usagers dans leurs démarches si besoin.

La Grande Poste du Louvre proposera également, comme elle le fait depuis 2015, son service pour passer le code de la route. Une bonne nouvelle pour les jeunes. L’épreuve se fera à l’arrière d’un véhicule de La Poste aménagé pour l’occasion. Les candidats y passeront un à un.

"C’est un beau projet. Depuis le temps que c’était en travaux!", se réjouit Sylvain Maillard. "C’était le dernier grand ensemble en travaux dans le centre de Paris. Ça va lui redonner du dynamisme. On en a besoin", ajoute-t-il, expliquant par ailleurs que la ville est en train de "perdre ses habitants". "Nous sommes contents que ce soit terminé. Et de belle manière. C’est l’aboutissement de six ans de dur travail, de tensions entre les différents groupes, le tout sans rien lâcher", nous confie Rémi Feredj directeur général de Poste Immo, filiale immobilière de la Poste, propriétaire des lieux et qui a dirigé ce chantier monumental.

"Un bâtiment citoyen"

Cette rénovation s’est faite avec l'aide de l’architecte Dominique Perrault, "sélectionné à la suite d’une consultation européenne, grâce à un parti pris architectural fort, conservant et mettant en valeur le concept d’origine de Julien Guadet de 'bâtiment transformable' tout en y apportant une touche de modernité", explique La Poste dans un communiqué. Dans une conférence de presse, il rappelle que "le baron Haussmann ne voyait pas d’un œil ravi l’apparition d’une usine proche du Louvre. L’architecte Julien Guadet a apporté une réponse extraordinaire en monumentalisant cette usine en lui donnant une dimension urbaine tout à fait exceptionnelle". M. Perrault explique avoir voulu "protéger cet héritage, mais aussi le projeter dans l’avenir afin d’y accueillir la Poste mais aussi d’autres usages".

×
Vue sur la cour centrale de la
Crédits : Elie SAIKALI
×
Vue sur la cour centrale de la
Crédits : Elie SAIKALI

Le plus grand défi reste la "mixité, la diversité des usages. Il y en a 11 différents qui s’insèrent dans le même bloc". "C’est un bâtiment qui a marqué Paris et qui doit continuer à participer à son évolution, sans pour autant être un bloc de pierre". Mais aujourd’hui, le bloc de pierre s’ouvre. Cinq passages ont été percés de manière à accéder à la cour centrale. "Ce bâtiment fait partie de la vie du quartier. C’est un bâtiment citoyen", explique Dominique Perrault.

L’ouverture officielle est programmée au 18 janvier, dès 14h. La Poste Louvre sera ouverte 7 jours sur 7, de 8h à minuit du lundi au samedi et de 10h à minuit le dimanche.

D'après nos informations, les bureaux de "remplacement" de La Poste (utilisés depuis le début des travaux) rue Etienne Marcel (à 400 m) vont fermer leurs portes pour revenir sur le site inauguré aujourd'hui.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.