Le musée du Louvre augmente le prix de son billet d’entrée, de 17 à 22 euros

Le Louvre augmente le tarif de son billet d’entrée. Il passe à 22 euros au lieu de 17 euros pour un plein tarif. Musée le plus visité du monde, où se croisent différentes nationalités, ce seront justement les touristes étrangers qui seront les plus impactés par cette hausse tarifaire.

Sur l’esplanade du Louvre, les visiteurs se pressent. Chaque jour, ils sont nombreux à s’introduire sous les voûtes de verre de la pyramide. Une foule compacte, qui défile pour aller découvrir les trésors du musée. Il faut dire qu’avec ses 73 000 m2 d’espace muséographique et ses 33 000 œuvres exposées, les visiteurs en prennent plein la vue. Anglais, Italiens, Chinois, Espagnols… La multitude des nationalités s’entrecroise dans les méandres des galeries. Avec une fréquentation estimée à près de 8,7 millions de visiteurs pour l’année 2023, le Louvre reste le musée le plus visité au monde. L’un des plus beaux aussi, mais dorénavant sans doute l’un des plus chers.

Une hausse du tarif d'entrée qui ne fait pas l’unanimité

Le 15 janvier prochain, le billet d’entrée plein tarif passera ainsi de 17 à 22 euros. Soit près de 30% d’augmentation. Une hausse qui ne fait pas l’unanimité chez les visiteurs, comme ces touristes italiens, rencontrés sur le parvis : « C’est dommage car pour une famille de 4 personnes, c’est presque 100 euros pour visiter le musée. » Des visiteurs étrangers impactés par cette mesure. Car ce sont eux qui payent essentiellement le billet plein tarif. D’où un certain mécontentement de part. Comme cette touriste anglaise : « c’est vraiment très cher pour des personnes qui n’en auront pas les moyens et qui pourtant auront fait le déplacement jusqu’ici. »

Une hausse tarifaire que le musée du Louvre relativise pourtant. Les Français, dont « plus d’un visiteur sur deux entrerait déjà gratuitement au Louvre », ne devraient donc pas être vraiment concernés. Et de préciser dans un communiqué « qu’en 2023, plus de trois millions six cent mille visiteurs – pour la plupart Français, Franciliens et Parisiens – ont franchi gratuitement les portes des collections et des expositions du plus grand musée du monde ! Ce public représente 40% de la totalité des visiteurs et 60% des visiteurs français annuels du musée, ce qui signifie que près de deux visiteurs sur cinq entrent gratuitement au musée du Louvre, et plus d’un visiteur français sur deux ».

Au total selon le musée, 3,6 millions de visiteurs ont franchi gratuitement les portes du musée en 2023. Les bénéficiaires restent donc nombreux. A commencer par les moins de 18 ans, les enseignants, les publics prioritaires et bénéficiaires des minima sociaux (demandeurs d’emploi et visiteurs en situation de handicap) ou encore les journalistes. D'autre part, le musée insiste aussi sur le fait que « les tarifs n’ont pas augmenté depuis 2017 ».

Augmentation des charges

Outre le fait que cette hausse tarifaire concernerait essentiellement les touristes étrangers, la direction justifie aussi cette augmentation par la hausse des charges courantes comme celle de l’énergie : l’eau chaude, ainsi que de l’électricité aurait atteint les « 88% entre 2021 et 2022 ».

A cela s’ajouterait aussi des travaux de rénovation urgents, l’augmentation du tarif des assurances de prêt pour les expositions, mais aussi le choix fait par la direction de ne pas augmenter la jauge fixée à 30 000 billets mis en vente chaque jour, pour garantir aux visiteurs de bonnes conditions de visite. De plus, si le musée est financé à 40% par des subventions publiques, le reste, c’est-à-dire leurs ressources propres (mécénat, boutique, billetterie…) ne suffisent pas à couvrir toutes les charges de fonctionnement. 

Pas de lien avec les Jeux Olympiques

Avec les Jeux Olympiques qui se profilent l’été prochain, certains n’y voient pas un heureux hasard dans cette hausse. Le musée du Louvre surferait-il sur la tendance de faire flamber les prix ? La direction s’en défend : « Il n’y a aucun lien avec les JO. Nous n’augmenterons pas notre jauge de visiteurs. Elle restera à 30 000 par jours. » D’autres musées ont pourtant eux aussi gonflé les prix comme le château de Versailles, avec près de 10% d’augmentation. 

Pourtant dans le monde, certaines capitales, comme Londres, proposent la gratuité dans leurs musées nationaux. Une initiative qui permet de toucher un plus large publique et de rendre la culture encore plus accessible.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité