Le plan neige et verglas de nouveau activé en Île-de-France

Une vague de froid est attendue dans la nuit de jeudi à vendredi. La vitesse est abaissée de 20 km/h sur les principaux axes franciliens.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La chute des températures se poursuit dans la nuit de jeudi à vendredi avec des températures allant jusqu'à -5 degrés en Île-de-France. Météo-France a placé l'ensemble des départements de la région en vigilance orange pour neige et verglas.

De jeudi soir à vendredi matin, "des gelées sont attendues sur la Normandie, les Hauts-de-France, l'Île-de-France et les régions du Nord-Est", qui "pourront provoquer des phénomènes de regel des chaussées humides et/ou partiellement enneigées", explique l'institut météorologique.

Le plan neige et verglas abaisse la vitesse de 20 km/h sur les axes principaux franciliens pour l'ensemble des véhicules et interdit aux poids lourds (plus de 7,5 tonnes) de faire des dépassements sur ces voies.

Transports perturbés

En Îe-de-France jeudi, les hauteurs de neige ont atteint "en général 1 à 4 cm", selon Météo-France, un niveau relevé pour la dernière fois en décembre 2022 et auparavant en janvier 2019.

La marque du changement climatique se fait sentir sur l'hiver français. Par rapport à la période 1981-2010, le nombre annuel moyen de jours de neige a diminué d'environ 2 jours en plaine dans des villes comme Bourges, Caen, Roissy, Rouen, Lyon, et de 3 à 4 jours à Besançon ou Bâle-Mulhouse, selon Météo-France.

En Île-de-France, un bus sur deux a circulé dans la matinée, mais le trafic est revenu quasiment à la normale à la mi-journée, y compris sur les trains de banlieue.