Le policier soupçonné d'avoir tué sa compagne, fin janvier à Paris, a été arrêté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuèle Bailly avec AFP

Le policier en cavale après la découverte du corps de sa compagne a été arrêté dans le Var, annonce ce mardi Gérald Darmanin sur Twitter. Il a été placé en garde à vue du chef d'homicide volontaire sur conjoint.

Le policier soupçonné d'avoir tué sa compagne fin janvier à Paris a été interpellé ce mardi par les gendarmes du Var à Montmeyan. Il s'est rendu  "sans incident ce matin" vers 10 H 30 après trois semaines de cavale, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

"Il est désormais à la disposition de la justice" a précisé sur Twitter Gérald Darmanin.

A lire aussi : Féminicide à Paris : ce que l'on sait du meurtre d'une jeune femme et du policier suspecté toujours recherché

"Il est venu me dire adieu avant de se rendre"

Le suspect, un gardien de la paix de 29 ans déjà connu pour des violences conjugales, était en fuite depuis plus de trois semaines. Arnaud B. a contacté vers 9h45 la brigade de gendarmerie afin de signaler sa présence au domicile de son père, à Montméyan dans le Var, a appris France Télévisions de source proche de l'enquête.

Vendredi, dans une déclaration à BFMTV, son père lui avait demandé de se "rendre sans délai" et avait invité les personnes qui ont pu l'aider dans sa fuite à se manifester. "Arnaud, si tu me vois, si tu m'entends, si tu vois ce message, je te demande de te rendre sans délai dans un commissariat ou une gendarmerie la plus proche", a dit son père, Gérard, dans un message vidéo.

Selon son père, son fils est venu lui dire adieu avant de se rendre.

3 semaines de cavale

De Paris à Montmeyan dans le Var, le policier était en cavale depuis plus de trois semaines. 

Arnaud B. était recherché depuis le 28 janvier, jour de la découverte dans son appartement du XIXe arrondissement de Paris du corps de sa compagne, âgée de 28 ans et décédée par strangulation, comme l'a révélé l'autopsie. Le corps de la jeune femme avait été découvert par des policiers parisiens venus au domicile du suspect, affecté au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Ses collègues avaient donné l'alerte ne le voyant pas à sa prise de service.

Le policier avait retiré 1.500 euros à Breteuil, dans l'Oise, commune située à une centaine de kilomètres de la capitale.

Sa voiture, son arme de service et ses deux chargeurs avaient été retrouvés les 11 et 12 février à Amiens en Picardie sur le parking d'un fast-food.

Il a été arrêté ce matin à Montméyan dans le Var.

L'enquête est confiée au 2e district de la police judiciaire parisienne. Parallèlement, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé une enquête administrative sur d'éventuels manquements concernant l'autorisation de port d'arme accordée au policier.