"Les riches volent, notre avenir s’envole", des militants s’invitent sur le tarmac du Bourget

Publié le
Écrit par Tom Rousset

74 activistes d’Extinction Rebellion France, Attac France et Alternatiba Paris ont investi ce vendredi le tarmac de l’aéroport d’affaires du Bourget pour dénoncer la responsabilité des plus riches dans la crise climatique.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées ce vendredi au Bourget afin de dénoncer la responsabilité des plus riches dans la crise climatique. Les militants d'Extinction Rébellion France, d'Attac France et d'Alternatiba Paris ont envahi le tarmac de l'aéroport d'affaires parisien pour dénoncer l'utilisation de jets privés par les plus riches.

"Les jets privés sont dix fois plus polluants que les avions de ligne", précisent les militants dans un communiqué . "Nous dénonçons le mode de vie des ultras-riches qui a un impact sans commune mesure que celui de citoyens lambdas dans la crise climatique", note Charlène Fleury, porte-parole d'Alternatiba Paris.

 

"La crise sanitaire n'a fait qu'accroître leur richesse"

Outre l'utilisation des jets privés, les activistes présents au Bourget pointent du doigt l'enrichissement des ultra-riches durant la crise sanitaire. Selon un rapport d'Oxfam publié le 17 janvier 2022, la fortune des milliardaires dans le monde a plus augmenté lors des 19 mois de la pandémie qu'au cours de la dernière décennie.

"Au-delà, des chiffres que révèle ce rapport et qui nous scandalisent, nous regrettons que l'argent qui émane de cet enrichissement ne soit pas utilisé à de fins sociales ou pour agir en faveur du climat" regrette Julien Rivoire, porte-parole d'Attac France.