Ma petite entreprise Made in Île-de-France

Publié le

La pandémie de Covid-19 a rebattu les cartes de l’emploi. Relocalisation d’usines, nouveaux entrepreneurs... Aujourd’hui, les Français veulent modifier leurs conditions de travail, et lui donner du sens.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ma petite entreprise se relocalise
Depuis 2020, le nombre de relocalisations est plus élevé que celui des délocalisations. La pandémie, qui entraîne des perturbations logistiques et des pénuries, incite les entreprises à revoir leur stratégie. Plusieurs ont choisi de relocaliser, notamment en Seine-et-Marne.
Pourquoi ces entreprises ont-elles décidé de produire à nouveau sur le territoire ?

L'Hôtel de la Monnaie fait partie du panorama des Parisiens…
Ne vous fiez pas à son allure d'hôtel particulier, cette bâtisse abrite la plus ancienne usine de la capitale, la fabrique à pièces 100% françaises.
Rencontre avec Joaquin Jiménez, graveur Général de la Monnaie de Paris

Depuis 2016, une nouvelle monnaie est en effet apparue, une monnaie virtuelle : le Bitcoin.
Et pour mettre le à l’abri des cyberattaques, la start-up Ledger a créé un produit à l’allure d’une clé USB, qui agit comme un bon vieux portefeuille en cuir, le chiffrement informatique en plus.
En quelques années d’existence l’entreprise, née en Île-de-France, a réussi à devenir un leader mondial de la sécurisation des cryptomonnaies, le fer de lance de l’industrie crypto française !
Qui est derrière cette pépite ?

La crise sanitaire a mis en lumière la fragilité de nos chaînes d’approvisionnement, et le lourd bilan environnemental. Certaines entreprises ont, depuis, pris le chemin de la relocalisation en relançant des lignes de production en France.
Pouvons-nous rester compétitifs en produisant davantage en France ?
Rencontre avec Jean-Sébastien Petit Demange, auteur du live "Made in France, la France qui résiste"

Il y a quelques années encore, une grande majorité des jeunes de vingt ans se destinait aux métiers de la Fonction publique. Aujourd'hui, c'est une nouvelle génération d'entrepreneurs qui voit le jour. 
Pourquoi ont-ils décidé de devenir chefs d’entreprise ?

Jean-Barthélemy Chancel aussi a est lancé son entreprise à 25 ans…
Et il y a 7 ans, il développe un projet de bières artisanales.
Le nombre de brasseries artisanales a explosé dans la région ces cinq dernières années. Quasi inexistantes il y a dix ans, on en compte près de 150 en Île-de-France.
Pourquoi une telle effervescence dans la région ?
Rencontre avec Jean-Barthélémy Chancel, Gérant de La Parisienne

Enquêtes de région, présenté par Baptiste Morel, mercredi 6 avril à 23h05 et en replay sur France•TV