"Nous vous aimons, Madame" : la mairie de Paris rend hommage à Simone Veil

L’exposition rend hommage au parcours exceptionnel de Mme Veil, et offre à la vue des visiteurs, de nombreux documents pour certains inédits, dont les archives privées de l’ancienne ministre de la Santé. 

Simone Veil à l'Assemblée nationale, le 26 novembre 1974. Elle est alors ministre de la Santé.
Simone Veil à l'Assemblée nationale, le 26 novembre 1974. Elle est alors ministre de la Santé. © © AFP

Elle a été la première femme ministre de la Vème république, en charge la Santé sous les gouvernements de Jacques Chirac et de Raymond Barre, entre 1974 et 1979. On lui doit notamment la loi relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle a été ministre des Affaires sociales, députée européenne et présidente du parlement européen. Elle est ensuite entrée au Conseil constitutionnel et à l’Académie française, devenant ainsi la sixième femme à rejoindre le cercle très fermé des Immortels (surnom que l'on donne aux académiciens).

Disparue en 2017, elle repose depuis le 1er juillet 2018 au Panthéon avec son époux, Antoine. Nous parlons bien sûr de Simone Veil. Une femme qui a marqué avec profondeur la vie politique française. La mairie de Paris a décidé de lui rendre hommage à travers une exposition se tenant au sein de la salle Saint-Jean de l’Hôtel de Ville. 

Simone Veil, une "Icône"

L’exposition rend hommage au parcours exceptionnel de Mme Veil, et offre à la vue des visiteurs de nombreux documents pour certains inédits, dont les archives privées de l’ancienne ministre. De salle en salle, l’événement nous invite à retracer sa vie. De son enfance dans les rues de Nice, jusqu’à son accession à des postes de hauts fonctionnaires de l’État en passant, aussi, par l'horreur de la déportation – avec sa famille, au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau – sous l’Occupation et ses études de droit une fois de retour en France.

"Témoin des atrocités des camps, Simone Veil se bat afin que la Mémoire ne soit jamais oubliée, et pour que ces crimes ne soient pas laissés impunis. Admirée et écoutée, Simone Veil est une Icône, au regard de son élection à l’Académie française et de son entrée au Panthéon", ajoute un communiqué de la mairie de Paris relatif à l’exposition.

"Nous vous aimons, Madame". C'est par ces mots que Jean d'Ormesson avait accueilli Simone Veil à l'Académie française le 18 mars 2010. C'est aussi le titre de l’exposition que vous pouvez aller admirer dès ce vendredi 28 mai jusqu’au 21 août 2021. Elle est gratuite.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture histoire expositions événements sorties et loisirs