• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Un nouveau contretemps pour les travaux de Roland-Garros

Les travaux du nouveau court de tennis pour le stade Roland-Garros, dans le jardin des Serres d'Auteuil, à Paris. / © France 3 Paris IDF/Y. Dorion
Les travaux du nouveau court de tennis pour le stade Roland-Garros, dans le jardin des Serres d'Auteuil, à Paris. / © France 3 Paris IDF/Y. Dorion

Le rapporteur public va recommander ce jeudi au tribunal administratif l'annulation des permis de construire attribués à la Fédération française de tennis (FFT) pour étendre le stade de Roland-Garros sur une partie du jardin des Serres d'Auteuil.

Par Christian Meyze

Le rapporteur public demandera au tribunal administratif de retenir les recours des associations de défense du patrimoine au motif que le "le Préfet aurait irrégulièrement autorisé la construction du nouveau court dans le jardin des serres d'Auteuil au titre de la règlementation des monuments historiques".

Le Comité de soutien des Serres d'Auteuil a "salué la position du rapporteur public du tribunal administratif qui prend en compte l'un des arguments majeurs des défenseurs des Serres d'Auteuil, lié à la valeur patrimoniale du site".

De son côté le directeur général de la Fédération de Tennis (FFT), Jérémy Botton, le motif retenu par le rapporteur "a déjà été écarté à deux reprises, le 24 mars 2016 par le tribunal administratif lui-même en référé. Puis le 3 octobre 2016 par le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative".
"Le Conseil d'Etat avait aussi validé la solidité juridique du projet qui préserve les serres classées et la perspective du jardin des serres conçues par Jean-Camille Formigé et comporte la construction de nouvelles serres autour du court qui seront ouvertes au public",  rappelle M. Botton.

La décision du tribunal administratif devrait intervenir sous trois semaines après l'audience de ce jeudi. Si elle devait être négative, la FFT a indiqué qu'elle ferait appel.


Sur le même sujet

Paris : les soignants de la maternité de l'hôpital Lariboisière appellent “à l'aide”

Les + Lus