A Paris, des citoyens ordinaires tentent de venir en aide aux mineurs isolés

© PQR/LestRepublicain/MaxPPP
© PQR/LestRepublicain/MaxPPP

Un petit groupe d'hommes et de femmes a décidé de "squatter" un bâtiment inoccupé de la Ville de Paris, dans le 12ème arrondissement, pour y prendre en charge une douzaine de jeunes migrants mineurs non accompagnés

Par Christian Meyze

A Paris, ils sont quelques centaines de mineurs isolés, livrés à eux-mêmes dans les rues. Originaires d'Afrique, souvent, ou d'Afghanistan, parfois, ils dorment où ils peuvent, dans la rue ou dans le métro. Particulièrement vulnérables, du fait de leur jeune âge.

Un collectif, un petit groupe de citoyens, hommes et femmes, touchés par leur sort, a décidé de leur venir en aide. Pour cela, ils ont forcé la porte d'un immeuble du 12ème arrondissement, inoccupé depuis plusieurs années qui appartient à la Régie Immobilière de la Ville de Paris, la RIVP.
Une initiative privée, dans un bâtiment promis à la démolition à la fin de cette année, illégale bien sûr, et qui se heurte désormais à la volonté de la RIVP de récupérer son immeuble. La Régie a d'ailleurs engagé une procédure d'expulsion.
Aude Blacher et Mélissa Genevois
La Maison mineurs isolés

 

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus