Paris : "disparition inquiétante" d’une étudiante sénégalaise, une enquête ouverte

Le consulat du Sénégal a lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux après la disparition, il y a une semaine, de Diary Sow, une jeune femme qui étudie en classe préparatoire au lycée Louis-le-Grand. Une enquête de police a été ouverte.

L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).
L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). © THOMAS COEX / AFP

L’étudiante, âgée de 20 ans, a disparu le lundi 4 janvier. Le consulat du Sénégal a lancé un appel sur Twitter à la suite de la disparition de Diary Sow, une jeune femme qui est élève en classe préparatoire au prestigieux lycée Louis-le-Grand à Paris. "Nous sommes toujours sans nouvelles de Diary Sow", explique ainsi le consulat.

D’après l’appel, qui a notamment été relayé par l’acteur Omar Sy, l’étudiante est "mince de corpulence", mesure 1,72 m, et a les yeux marrons foncés. "Dernier lieu fréquenté connu" selon le consulat : le XIIIe arrondissement de la capitale, où se situe la résidence étudiante de la jeune femme.

Le consulat du Sénégal, d’où Diary Sow est originaire, appelle à communiquer toute "information permettant de la retrouver" par téléphone au 07 85 93 32 11 ou par mail via info@consulsen-paris.com.

Une enquête confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP)

Le consulat avait déjà lancé un premier appel à témoins vendredi dernier, également sur Twitter.

Contactée, la préfecture de police de Paris confirme à France 3 Paris IDF l'ouverture d'une enquête. Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), qui dépend de la police judiciaire.

L’étudiante, inscrite en prépa scientifique, a décroché pendant deux années consécutives la première place au Concours général national avec le titre de "meilleure élève du Sénégal". Diary Sow est par ailleurs écrivaine : elle a publié un premier roman il y a un an, Sous le visage d’un ange, aux éditions L’Harmattan.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition police société sécurité faits divers