Paris – Francis Huster fait sa rentrée culturelle

Le comédien est à l’affiche de Bronx au Théâtre Libre et il signe un vibrant hommage à la mémoire de Molière. / © Jean-Laurent Serra - France 3 Paris Île-de-France
Le comédien est à l’affiche de Bronx au Théâtre Libre et il signe un vibrant hommage à la mémoire de Molière. / © Jean-Laurent Serra - France 3 Paris Île-de-France

La double actualité de Francis Huster : une pièce et un livre. Le comédien est à l’affiche de Bronx au Théâtre Libre et il signe un vibrant hommage à la mémoire de Molière.

Par Jean-Laurent Serra

Rentrée sous les projecteurs pour Francis Huster, le comédien est au Théâtre Libre pour la reprise de la pièce "Bronx", un succès. Il sort également un livre intitulé "Molière, mon Dieu", un vibrant plaidoyer pour l’entrée de Molière au Panthéon.

Après le théâtre de Poche-Montparnasse, Francis Huster reprend la pièce "Bronx" mais cette fois à la scène libre, la petite salle du théâtre libre (anciennement le comédia) dans le 10e arrondissement. Située dans les années 1960, l’intrigue est adaptée de l’histoire vraie de l'acteur et réalisateur Chazz Palminteri, confronté, enfant, à la dureté de la vie dans le Bronx. New-Yorkais d'origine sicilienne, il en fera une pièce qui deviendra ensuite un film à succès réalisé au cinéma par Robert de Niro. "Bronx, c’est le cinéma hollywoodien, c’est Robert de Niro, on est dans le mythe du héros, même si tu es de la mafia, tu dois te comporter en héros", nous explique Francis Huster. Dans la pièce, il est Cologio, un enfant de 9 ans qui observe la vie des mafieux et de leur chef Sunny, qu’il admire mais que son père, Lorenzo, un chauffeur de bus, condamne. Tous deux vivent dans un quartier en pleine ébullition où la mafia règne sans partage et le racisme fait son apparition.

Quand tu joues ici, c’est comme au restaurant, tu peux sentir et toucher les gens.

18 personnages, c’est un vrai marathon d’émotions

Au fil de l’intrigue, on découvre de nouveaux personnages. 18 au total, très différents. Une palette de portraits que l’acteur interprète seul sur scène, une vraie performance théâtrale mise en scène par Steve Suissa "il y a 18 personnages mais en réalité je n’en joue qu’un seul, qui raconte ce que lui-même ressent des 18 autres personnages. Alors évidement, ma voix change, mon jeu aussi, tout change, c’est un marathon. C’est un peu crevant, mais c’est génial pour un acteur de passer par autant d’expressions et d’émotions en une seule pièce". En plus de cette véritable prouesse d’acteur, la rentrée théâtrale est également éclairée par un livre de Francis Huster, intitulé "Molière, mon Dieu". Ce plaidoyer milite pour que l’auteur rentre enfin au Panthéon des grands hommes.
 

Molière c’est comme le foot, on doit se le passer

Une lettre a été adressée au Président de la République et une pétition est en ligne"Molière, contrairement à Racine, Corneille et les autres, ne s’est pas inspiré des héros de la mythologie Grecque ou Romaine, dans l’histoire de l’antiquité. Ses personnages, il les a pris dans la rue, c’est lui qui a fait rentrer le peuple sur scène". Né le 15 janvier 1622, Molière aura 400 ans en 2022. Et c’est pour cette date anniversaire que l’acteur milite pour l’entrée de Molière au Panthéon "Molière, c’est pas comme du criquet ou du golf, c'est pas pour les acteurs ou les intellectuels. Molière c’est pour tout le monde. C’est comme un ballon de football, on devrait se passer Molière. Et le monde ne comprend pas pourquoi Molière n’est pas encore au Panthéon".

► Bronx, en savoir plus ici.
► Molière, mon dieu, en savoir plus ici.
 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Dans les rues, un collectif recouvre les tags anti-PMA par de petits cœurs

Les + Lus