Paris reste seule dans la course pour les JO 2024

© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP

Paris 2024, Los Angeles 2028 : le scénario qui se confirme peu à peu. Le mairie de la ville américaine a annoncé lundi reporter sa candidature de quatre ans avec assurance d'obtenir les Jeux, ce qui laisse Paris seule candidate en lice.

Par France 3 Paris / ML avec AFP

Los Angeles a finalement tranché. Le maire de la ville a annoncé lundi soir avoir passé un accord avec le Comité International Olympique (CIO) qui lui permet d'accueillir les Jeux Olympiques de 2028. Il offre ainsi ceux de 2024 à Paris, désormais seule dans la course.

"Nous sommes ici pour écrire l'histoire, a déclaré le maire Eric Garcetti lors d'une conférence de presse au stade Stubhub de Carson, au sud de la ville.  Je suis fier d'annoncer que les Jeux Olympiques vont revenir aux Etats-Unis [...] et à Los Angeles."


Paris reste prudente


La mairie de Paris, échaudée par l'expérience malheureuse contre Londres en 2005 pour les Jeux de 2012, reste prudente dans sa communication. Anne Hidalgo s'est déclarée "heureuse" de cette annonce, qui représente "un nouveau pas important" pour l'accueil des JO 2024 dans la capitale.

Elle attend toutefois la signature de l'accord tripartite entre le CIO, Paris et Los Angeles et la validation de la double attribution 2024-2028 le 13 septembre prochain à Lima (Pérou).


D'autres membres du Conseil de Paris ou du comité Paris 2024 se laissent en revanche aller à plus d'enthousiame. "C'est une étape décisive qui vient de se jouer, a déclaré mardi matin Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë et co-président du comité de candidature, à l'antenne d'Europe 1. Ça fait deux ans qu'on est candidat, on a franchi quelques étapes, mais celle-là nous rapproche vraiment des Jeux à Paris en 2024."


Un accord "gagnant-gagnant"

Même s'il a qualifié Paris de "ville formidable qui offre beaucoup d'espoir", le geste du maire de Los Angeles n'est pas gratuit. En échange de sa patience, la ville a obtenu de recevoir un financement d'au moins 1,8 milliards de dollars de la part du CIO, contre 1,5 milliards versés pour les Jeux de 2024.

Eric Garcetti avait ainsi estimé la semaine dernière qu'il serait "stupide" de refuser  la date de 2028 au regard des compensations financières prévues. Paris, quant à elle, a toujours refusé d'envisager de reporter sa candidature pour 2028, avançant la difficulté de sécuriser quatre ans de plus les terrains où doivent être construits les équipements manquants.


► VIDEO. Découvrez les sites qui accueilleraient les épreuves des Jeux Olympiques.
Les sites intégrés au projet Paris 2024

Le CIO va donc officiellement lancer une procédure de candidature pour 2028. La commission chargée d'évaluer les candidatures sera la même que celle désignée pour 2024, garantissant l'attribution des jeux à la Cité des Anges. 

Sur le même sujet

toute l'actu des JO avec

Dans l'arrière-cour du Goncourt des lycéens

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne