• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : spectaculaire braquage d'une horlogerie de luxe rue de la Paix. Deux suspects ont été interpellés

© La bijouterie Vacheron Constantin, rue de la Paix à Paris, victime d'un braquage le 4 octobre 2013. (GOOGLE MAPS)
© La bijouterie Vacheron Constantin, rue de la Paix à Paris, victime d'un braquage le 4 octobre 2013. (GOOGLE MAPS)

Plus d'une quinzaine d'individus cagoulés et armés ont braqué vendredi en fin de matinée une bijouterie spécialisée dans les montres de luxe située rue de la Paix à Paris. Deux d'entre eux ont été interpellés peu après. Une vingtaine de montres de grande valeur a été dérobée.

Par EH avec AFP

Un mode opératoire nouveau
L'attaque s'est déroulée vers 11H35 à l'angle de la rue de la Paix et de la place Vendôme, à quelques mètres du ministère de la Justice. Deux hommes bien habillés sont d'abord entrés dans la boutique Vacheron Constantin, en se faisant passer pour des clients, avant d'être rejoints par sept autres complices cagoulés et portant notamment des armes de poing. Ils ont alors intimé l'ordre aux vendeurs de s'allonger sur le sol. Puis, ils ont brisé les vitrines pour s'emparer du butin à l'aide de hâches et de masses. D'autres complices attendaient devant la boutique. Tous les malfaiteurs se sont ensuite rapidement dispersés dans le quartier, utilisant des fumigènes pour couvrir leur fuite. Deux des braqueurs ont été interpellés non loin des lieux du vol en possession d'une arme.

Des montres et chronomètres ont été dérobés dans la boutique Vacheron Constantin spécialisée dans les montres de luxe, selon Jacques Morel, de l'Union française de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, des pierres et des perles (UFBJOP). Une vingtaine de montres de grande valeur auraient été dérobées, selon une source proche de l'enquête.
"C'est un commando bien organisé", a estimé Jacques Morel, de l'UFBJOP, ajoutant que la bijouterie se trouvait "juste à côté du ministère de la Justice dans un quartier très sécurisé".
Une voiture de policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) a pris en filature deux hommes, arrêtés à plus d'un kilomètre des lieux du braquage à l'angle de la rue d'Anjou et du boulevard Haussmann et placés en garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression du banditisme (BRB). Selon les policiers, il s'agit de deux ressortissants des pays de l'Est.
La valeur du butin est "très importante", a déclaré à la presse sur place le commissaire de police Francis Vincenti, sans fournir d'estimation.

Une partie de la rue de la Paix, qui débouche sur la célèbre place Vendôme, a été bouclée, créant un gros embouteillage dans le quartier.
Début septembre, des bijoux et de l'horlogerie de luxe avaient été dérobés lors d'un casse éclair à la voiture bélier près de la place Vendôme.
Le 9 septembre, de l'autre côté de la place, des bijoux et de l'horlogerie de luxe avaient été dérobés lors d'un casse éclair à la voiture bélier pour un montant de 2 millions d'euros.

La Brigade de répression du banditisme (BRB) a été saisie de l'enquête.

Voir le reportage de Valentine Ponsy et Séverine Larrouy
Braquage rue de la paix
Spectaculaire braquage rue de la paix



Sur le même sujet

Reprise du magasin Auchan de Villetaneuse : interview d'Olivier Louis, le directeur du territoire Île-de-France d'Auchan Retail France

Les + Lus