Paris : des tirs de mortiers d'artifice retentissent dans un parc du XIXe et sèment la panique 

Vendredi, les détonations de tirs de mortiers ont été entendues dans le jardin Rébeval situé dans le XIXe arrondissement créant un mouvement de panique chez les enfants et les parents présents. Sur Twitter, l'insécurité de ce quartier est pointée du doigt.
 

Des tirs de mortiers ont résonné dans un parc du XIXe arrondissement
Des tirs de mortiers ont résonné dans un parc du XIXe arrondissement © Capture de vidéo sur Twitter/ @dragoon_cosmo
Sur la vidéo tournée par une riveraine du jardin, on entend d'abord de fortes détonations puis on voit des flammes qui atterissent dans les bosquets du parc. Les images ne sont pas très nettes mais derrière les grilles, on distingue des personnes qui semblent en poursuivre d'autres. La scène filmée du haut d'un balcon surplomblant le parc ne dure que quelques instants mais le bruit des détonations inquiétantes provoquent un mouvement de panique des enfants et des parents présents ce jour là dans le parc.

Cette vidéo a été tournée vendredi en fin de journée par une riveraine de la rue Rébeval. Diffusée sur les réseaux sociaux elle est rapidement devenue virale, suscitant l'indignation des internautes. La scène a bien eu lieu vendredi dans un parc du XIXe arrondissement confirme une source policère. Il s’agirait d'affrontements entre bandes rivales du secteur, précise-t-elle et il n’y a eu ni blessé ni interpellation. Une enquête a été confiée au commissariat du XIXe arrondissement. 

François Dagnaud, le maire de l'arrondissement réélu en 2020 sur la liste Paris en Commun interpellé de nombreuses fois à réagir sur ces affrontements n'a pas convaincu. Dans un tweet, il a sermonné l'internaute qui avait publié la vidéo. "Témoin de cette  agression, j'aurais appelé la police au 17 avant de dégainer ma vidéo... ". Joint ce mardi par téléphone la réaction du maire est plus nuancée."Nous sommes confrontés à une situation très grave". François Dagnaud, explique avoir eu seulement "lundi, par l'intermédiaire de la préfecture de police, les informations précises sur ce qui s'était réellement passé dans le parc""Tout le week-end, j'ai été en contact avec le commissariat" poursuit-il. "Lundi, j'ai obtenu une présence renforcée des policiers avec des patrouilles plus nombreuses dans le quartier".
 

Ces faits sont très graves

François Dagnaud, maire du XIX arrondissement


"Par ailleurs j'ai décidé de réunir d'ici 48 heures l'ensemble des partenaires (éducateurs, policiers...) pour remobiliser les équipes qui ont un devoir de vigilance pour réagir à ces débordements préoccupants". "Apparemment", poursuit-il, "ce seraient de jeunes mineurs qui seraient à l'origine de ces faits. Nous devons à la fois apporter une réponse préventive, éducative mais aussi des sanctions à l'encontre de ces jeunes".

La polémique se joue sur Twitter

Pierre Liscia, ancien conseiller Les Républicains (LR) du XVIIIe arrondissement a réagi lundi, toujours sur Twitter. Il réclame que des mesures soient prises par le gouvernement et accuse la mairie de Paris de ne pas prendre ses responsabilités. Au fil des jours, la polémique continue à enfler sur l'insécurité dans ce quartier du nord de Paris. Mounir Mahjoubi, député LaREM du XIXe, interrogé sur BFM TV réclame plus de moyens, "plus de policiers et plus d'enquêtes". "J'ai réaffirmé par écrit, au ministre de l'Intérieur, la nécessité absolue d'avoir une intervention... J'ai aussi contacté en direct le préfet et la commissaire", explique-t-il.

Face à ce qu'il considère comme une recrudescence de l'insécurité, Mounir Mahjoubi appelle à renforcer la sécurité. "La priorité c'est la tranquillité des habitants" "Cette peur, elle est inacceptable", martèle-t-il. Il assure avoir "fait entendre" la voix de ses administrés au ministre de l'Intérieur, lors de sa visite dans un commissariat du XIXe arrondissement par Gérald Darmanin.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers