• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Une photo d’employés du restaurant parisien Le Train Bleu faisant une « quenelle » provoque un tollé

La photo montrant des employés du célèbre restaurant parisien Le Train Bleu a suscité l'indignation, obligeant l'établissement à prendre des sanctions envers les fautifs. (illustration)
La photo montrant des employés du célèbre restaurant parisien Le Train Bleu a suscité l'indignation, obligeant l'établissement à prendre des sanctions envers les fautifs. (illustration)

Un cliché montrant des employés du restaurant parisien effectuant une quenelle a émergé ce dimanche 30 décembre sur les réseaux sociaux. La photo, dont l’auteur et la date sont inconnus, a mis dans l’embarras l’établissement de la Gare de Lyon, qui va porter plainte.
 

Par Mathilde Brugnière avec AFP

La quenelle a dû mal à passer. Pas question de gastronomie lyonnaise ici – quoique le restaurant en propose à sa carte, mais bien de ce geste polémique popularisé par Dieudonné il y a quelques années. Une photo où figure une douzaine d’hommes effectuant une quenelle – sourire aux lèvres – en tenue du restaurant Le Train Bleu a mis dans l’embarras l’établissement parisien. Ce geste suscite la controverse : pour certains c’est un signe de ralliement contre le système, d’autres le voient comme un salut antisémite.
 


Poursuites judiciaires à venir

Pour le restaurant, le geste ne passe pas. Il l’a condamné dans une publication sur Twitter, affirmant que des « poursuites judiciaires vont être engagées », et que « le temps de l’enquête le personnel est mis à pied ».
Dans la soirée de dimanche, la société SSP France qui gère le restaurant a réagi à son tour via un communiqué de presse sur Facebook. « Cette photographie date visiblement de plusieurs années et l’entreprise ignore tout des conditions dans lesquelles elle a été prise, puis diffusée », a indiqué la SSP. Elle ajoute : « la quenelle est un plat qui fait partie du patrimoine de la gastronomie lyonnaise dont le nom a été dénaturé par ce geste en forme de salut nazi inversé, devenu un signe de ralliement dont nous n’ignorons ni la gravité ni la signification antisémite avérée ». La société indique également que les employés figurant sur le cliché « seront convoqués dans les plus brefs délais et le cas échéant sanctionnés de manière exemplaire ».

Sur le même sujet

Le succès des cahiers de doléances à Ivry sur Seine

Les + Lus