Pourquoi la RATP est-elle à la peine pour recruter ses futurs conducteurs de bus ?

Publié le
Écrit par Maxime Fourrier

Le secteur des transports comme de nombreux autres métiers sont en tension. En Ile-de-France, la RATP peine à recruter des conducteurs de bus.

La RATP fait face cette année à des difficultés de recrutement inédites de conducteurs de bus. La régie francilienne a encore 700 postes à pouvoir parmi les 1500 recrutements de chauffeurs de bus qu'elle entend réaliser en 2022. "Il s'agit d'une situation ponctuelle mais préoccupante. Nous restons optimistes", assure la RATP. Chaque jour, quelque trois millions de franciliens utilisent le bus dans la région.

Selon l'Union des Transports Publics et ferroviaire (UTP), le manque de conducteurs est estimé à 8000 partout en France. La SNCF fait également face aux mêmes difficultés. En Ile-de-France, 19 RER C vont être supprimés chaque jour à partir du 1er septembre à cause de la pénurie de personnel.

Le transport : un secteur concurrentiel

Si d'autres secteurs sont touchés, comme la restauration, le service à la personne, ou la santé, le transport est un milieu très concurrentiel. "D'autres opérateurs franciliens ou en province cherchent à recruter. Et si les conditions sont meilleures ou si la personne veut changer de vie, elle part", nous explique-t-on à la RATP. Le "plein emploi" (7,3% de chômage à l'échelle nationale) serait également en cause selon l'opérateur francilien : "il y a une forte tension sur le marché du travail."

Depuis le début de l'année 2022, la RATP multiplie les moyens pour trouver des conducteurs de bus et assurer le service. D'abord avec Pôle Emploi, lors de job dating ou durant les forums pour l'emploi mais également via son propre site. La régie a même organisé une opération baptisée "parrains-gagnants" permettant à ses collaborateurs de gagner jusqu'à 300€ en prime s'ils facilitaient l'embauche d'un nouveau conducteur de bus. "Les employés sont les meilleurs ambassadeurs de l'entreprise", résume la RATP. Enfin, 600 places d'alternants sont également proposées pour ce même métier.

Quelles perspectives d'évolution ?

Un nouveau chauffeur employé à la RATP, sans expérience, sera rémunéré en moyenne 25 000€ brut par an, et près de 26 000€ avec les primes (prime dimanche etc...). "Dans un groupe qui compte 60 000 collaborateurs et 250 métiers différents, il y a de multiples perspectives d'évolution", affirme la société de transport. Un chauffeur de bus expérimenté peut espérer devenir responsable de sa ligne ou conducteur de métro. Pour conduire un RER, la RATP attend en revanche près de 10 ans d'expérience de conduite sur une ligne de métro.

En 2022, la régie parisienne comptait 16 000 chauffeurs de bus roulant partout dans la région Ile-de-France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité