RATP : "des mesures salariales insuffisantes", la CGT dépose un préavis de grève de février à septembre prochain

Il devrait couvrir tous les corps de métiers et durer jusqu'au 9 septembre prochain, soit le lendemain de la clôture des Jeux olympiques Paralympiques.

Galère en perspective dans les transports parisiens pendant plusieurs mois ? La CGT-RATP a déposé un préavis de grève à partir du lundi 5 février prochain.

Celui-ci devrait courir pour les 7 prochains mois. Ainsi, il couvrira toute la période olympique et paralympique du 26 juillet au 8 septembre inclus. L'annonce a été faite ce lundi via un communiqué de presse de l'organisation syndicale.

Des mesures salariales "insuffisantes" 

La CGT entend protester contre des mesures salariales "insuffisantes", indique-t-elle. Parmi ses revendications, elle demande une augmentation salariale de 50 points d'indice "pour tous" et une indexation sur l'inflation. Elle souhaite aussi des négociations pour passer à 32 heures de travail hebdomadaire. Selon l'annonce de la CGT ce préavis concernera "l'ensemble du personnel de la RATP, de chaque catégorie et de chaque service".  

"Quand on dépose un préavis de grève, c'est pour faire pression, mais il ne faut pas se laisser impressionner par la durée de ce préavis", a réagi Jean Castex, président de la RATP ce lundi. Le 17 janvier dernier, avait dit avoir "fermement l'intention de continuer à nous améliorer progressivement en 2024, d'ici fin mars, d'ici les Jeux", en réponse à des critiques formulées par la présidente de la Région Ile-de-France et d'IDFM Valérie Pécresse sur le manque de ponctualité des transports parisiens.