Réforme des retraites : les mairies ferment leurs portes pour soutenir le mouvement social

durée de la vidéo : 00h02mn13s
Journée mairie morte à Montreuil le 31/01 ©France 3 PIDF

L’hôtel de ville de Paris sera symboliquement fermé mardi prochain, jour de mobilisation contre la réforme des retraites. Seuls certains services comme l’état civil resteront ouverts. Anne Hidalgo répond ainsi à l’appel lancé par le secrétaire général du PCF. Une opération « mairies solidaires » qui sera également suivie à Montreuil en Seine-Saint-Denis.

Pas de carte d’identité, de permis de construire ni aucun autre service municipal mardi prochain. À midi, le centre administratif de Montreuil va fermer ses portes en soutien au mouvement national contre la réforme des retraites. Une décision largement saluée par les habitants.

Les cantines ou encore les entretiens d’espaces verts ne seront pas non plus assurés mais tous les agents municipaux seront bien payés ce jour-là. Pour le maire de Montreuil, hors de question qu’ils pâtissent d’une décision politique. Il les invite néanmoins à le rejoindre dans le cortège : « C’est aussi une manière de dire, ici en Seine-Saint-Denis, où il y a les premiers de corvée, où 25% des gens les plus pauvres n’atteindront pas l’âge de la retraite parce qu’ils mourront avant (...), il faut de la justice sociale. Il faut que l’économie soit au service de l’humain et pas l’humain au service de l’économie. »

Un soutien bienvenu pour les principaux syndicats. Cet appui des élus locaux doit montrer la voie à leurs administrés. 

Les élus sont aussi des militants politiques qui doivent prendre position quand des grands enjeux de société se posent. 

Kamel Brahmi, secrétaire de l’Union Départementale CGT 93

D’autres mairies de Seine-Saint-Denis ont déjà suivi le chemin de Montreuil comme Pantin, autre municipalité de gauche du département.