• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Rue Erlanger : les recherches se poursuivent dans l'immeuble incendié

Les pompiers continuent leurs recherches rue Erlanger. Ils craignent de nouvelles victimes et un effondrement de l'immeuble. / © Abdel Joudi / France 3 Paris
Les pompiers continuent leurs recherches rue Erlanger. Ils craignent de nouvelles victimes et un effondrement de l'immeuble. / © Abdel Joudi / France 3 Paris

Une vintaine de pompiers est toujours à pied d'oeuvre rue Erlanger dans le 16e arrondissement de Paris, plus de 24h après l'incendie qui a fait 10 morts et 37 blessés. Les 7e et 8e étages continuent d'être fouillés à la recherche d'éventuelles autres victimes. 

Par Aude Blacher

Plus de 24h après le sinistre, les pompiers continuent leurs recherches aux 7e et 8e étages de l'immeuble de la rue Erlanger. Chaque débris est fouillé à la recherche d'eventuelles victimes.
 

Il faut tout déblayer, aller dans chaque coin des appartements, tout retirer à la main, explique le capitaine Guillaume Fresse de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP).
Lors d'un incendie, les personnes se cachent parfois derrière les meubles et dès lors qu'on a le moindre doute, on continue de chercher. 
 

Pour poursuivre ces recherches, les pompiers ne se basent pas sur une liste préalablement établie des habitants de l'immeuble.


Au moment de l'incendie, il pouvait toujours y avoir dans l'immeuble un ami, un voisin. Alors on continue. On prend zéro risque.

"Un incendie peut encore couver"

Autre mission des pompiers de Paris, continuer d'assurer une surveillance "fine" de ce bâtiment très fragilisé et qui risque de s'effondrer. Au vu du nombre de débris, il faut vérifier qu'il n'y a pas de foyers résiduels. Notamment dans les gaines techniques, les plintes, les murs.

Un incendie peut encore couver, cela peut être insidueux

Cette surveillance est effectuée avec des caméras thermiques.
Un dispositif particulier en raison du nombre de victimes.
Plusieurs experts et charpentiers de la mairie de Paris sont également présents pour juger du risque d'effondrement. La mairie de Paris a annoncé sur son site internet que des architectes de sécurité de la préfecture de police avaient "expertisé l'immeuble" et avaient conclu qu'il existait "un danger grave et imminent pour les occupants". Un arrêté municipal a donc été pris, avec une interdiction d'occuper, notamment "la totalité du bâtiment arrière de l'immeuble", là où le feu s'est déclaré, ainsi que les sous-sols.

Le dispositif, qui mobilise encore une vingtaine de pompiers, devrait rester en place aujourd'hui.
Le bilan provisoire est de 10 morts et de 37 blessés. Il s'agit de l'incendie le plus meurtrier depuis 14 ans à Paris.  
 

Sur le même sujet

incendie Montfermeil

Les + Lus